Trois poisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Trois Poisons)
Aller à : navigation, rechercher
Une roue de l'existence karmique (Bhava-cakra) tibétaine au centre de laquelle sont représentés un porc symbolisant l'ignorance, un serpent, l'aversion et un coq, l'attachement.(Monastère de Séra).

Les Trois poisons (sanskrit : triviṣa ; chinois : sāndú 三毒 ; japonais : sandoku), ou trois souillures (kleshas)[1] sont dans le bouddhisme les racines karmiquement mauvaises (pāli : akusala-mūla[2]) qui conduisent à dukkha :

  • Moha ou avidyā : l'égarement ou ignorance ;
  • Rāga (pāli : taṇhā, lobha) : la soif, avidité, convoitise ;
  • Dveṣa (pāli : dosa) : l'aversion, haine ou colère.

Ces trois poisons sont associés à trois animaux[3] :

  • le porc symbolise l'ignorance ;
  • le coq, l'attachement ;
  • le serpent, l'aversion.

Selon Tenzin Gyatso, d'après les représentations iconographiques, on constate que le serpent et le coq sortent de la gueule du porc, cela semblerait indiquer que l'ignorance est la racine des deux autres poisons[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Etienne Hauttekeete, Sous l'arbre de l'Eveil : le bouddhisme dans son contexte historique, Asp / Vubpress / Upa,‎ 2009 (lire en ligne), p. 49.
  2. Nyanatiloka, Vocabulaire pali-français des termes bouddhiques, Adyar,‎ 1995.
  3. a et b Tenzin Gyatso, Initiation au bouddhisme tibétain, Presses du Châtelet,‎ 2013 (lire en ligne).