Trois Poisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Trois Poisons indissociables, (sanskrit, triviṣāṇi ; chinois, sāndú 三毒 ; japonais, sandoku 三毒), terme bouddhique, désignent l'avidité (convoitise ou cupidité), l'intolérance (colère ou xénophobie) et l'obscurantisme (méconnaissance ou ignorance) considérées comme l'origine de toutes les souffrances.

La convoitise ou l'avidité (sanskrit, tṛṣna ; palî, taṇhā ; chinois, tān 贪 ; japonais, ton 貪) signifie une soif insatiable de vouloir tout prendre, tout posséder, qui ne pourra certainement atteindre son objectif, ainsi la jalousie se produira à l'égard de ceux qui en ont plus, et une colère apparaîtra envers les personnes qui se posent volontairement ou involontairement en obstacles à son prurit, même envers les éléments inanimés qui ne pourront le satisfaire.

Cette colère pourrait devenir automatiquement la haine (sanskrit, dveṣa ; chinois, chēn 嗔) qui entraînera son sujet - maître à entrer en conflits avec les autres, et les conséquences pourront parfois aller très loin.

Enfin ces deux premiers poisons sont issus de la méconnaissance (sanskrit, avidyā ; chinois, wúmíng 无明) de la loi sublime (sanskrit, saddharma, chinois, miàofǎ 妙法) qui se traduit en l'impersonnalité (sanskrit, anātman ; chinois, wúwǒ 无我) du pudgala et du dharma. On pourrait dire que c'est l'ignorance de la vérité (sanskrit, satya ; chinois, zhēnlǐ 真理) qui conduit le « maître » à commettre une série interminable des erreurs, ces dernières soumises à la loi du karma plongent ce maître«  » ignorant dans le long fleuve de la transmigration (samsāra).

D'après les explications de certains maîtres de dharma (chinois, fǎshī 法师) chinois, la convoitise est l'origine du monde des esprits affamés (sanskrit, preta ; chinois, èguǐ 饿鬼), la haine est l'origine de l'enfer et l'ignorance est l'origine du monde des animaux. Logiquement ces Trois Poisons pourraient envoyer les êtres empoisonnés dans les Trois Mondes inférieurs parmi les Six Destinées et d'après la loi de la force, le puissant domine les moins puissants, ainsi le poison le plus fort détermine la destinée des empoisonnés.