Trois-Rivières-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois-Rivières-Ouest
Calvaire de Trois-Rivières-Ouest
Calvaire de Trois-Rivières-Ouest
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Trois-Rivières
Statut Secteur
Maire
Mandat
Yves Lévesque (dernier)
Jusqu'en 2017
Démographie
Gentilé Ouestrifluvien, Ouestrifluvienne
Population 23 287 hab. (2001)
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie

Trois-Rivières-Ouest est un des six secteurs de la Ville de Trois-Rivières. Avant le 1er janvier 2002, elle était une ville québécoise de 23 287 habitants. Lors des réorganisations municipales québécoises de 2002, elle a été fusionnée avec les municipalités de Sainte-Marthe-du-Cap, Cap-de-la-Madeleine, Saint-Louis-de-France, Trois-Rivières et Pointe-du-Lac, pour former l'actuelle ville de Trois-Rivières.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 9 juin 1846, la banlieue et la seigneurie de Sainte-Marguerite furent détachées de la Ville de Trois-Rivières pour former une municipalité distincte sous le nom de municipalité de la paroisse de Trois-Rivières, Three Rivers comme le porte le texte officiel. Elle était appelée couramment « la paroisse » (par opposition à « la ville ») ou municipalité de la Banlieue, laquelle allait devenir la Ville de Trois-Rivières-Ouest en 1963[1]. Elle recevra le nom de Trois-Rivières-Ouest à sa fondation, préféré à des suggestions de type anthroponymique comme Radisson, Chavigny ou Godefroy[2].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

En 2003, Patri-Arch, une firme de consultants en patrimoine et architecture, a réalisé par la ville de trois-Rivières, l'Inventaire du patrimoine architectural du Chemin du Roy, comprenant la portion du chemin qui parcourt le secteur de Trois-Rivières-Ouest.

En 2010, Patri-Arch a aussi réalisé pour la Ville de Trois-Rivières, l'Inventaire du patrimoine bâti de la ville de Trois-Rivières, comprenant le secteur de Trois-Rivières-Ouest. Cette étude a été réalisée dans le cadre de l’Initiative de partenariat sur le patrimoine immobilier intervenue entre le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec et la Ville de Trois-Rivières. Pour le secteur de Trois-Rivières-Ouest, l'inventaire de 2010 décrit les neuf éléments patrimoniaux suivants :

  • La maison située au 7910, rue des Bostonnais (ancien chemin Sainte-Marguerite), construite vers 1910
  • La maison située au 4550-4554, rue Notre-Dame Ouest (ancien chemin du Roi), construite vers 1911
  • La maison située au 4621, rue Notre-Dame Ouest, construite vers 1925
  • La maison située au 5217, rue Notre-Dame Ouest, construite vers 1925
  • La maison située au 5461, rue Notre-Dame Ouest, construite vers 1925
  • La maison située au 5776, rue Notre-Dame Ouest, construite vers 1875
  • Le calvaire de Trois-Rivières-Ouest est situé au 7878 (ou 7882), rue Notre-Dame Ouest (entre les rues Demontigny et Jacques-Ferron) dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest. Ce calvaire construit en 1820. Oeuvre attribué à Thomas Baillairgé ou Louis-Thomas Berlinguet, architectes et sculpteurs, il a été classé monument historique en 1983.
  • L'église et monastère de Sainte-Catherine-de-Sienne est située au 355, côte Richelieu. Cet ensemble a été construit en 1963, selon les plans de l'architecte Yves Bélanger. Cet ensemble remplace une première chapelle en 1943 selon les plans de l’architecte Donat-Arthur Gascon, à côté de laquelle se trouvait un couvent à toit mansardé.
  • Le Théâtre des Marguerites était situé au 8075, chemin Sainte-Marguerite. L'édifice est une ancienne grange-écurie construite au début du 20e siècle et transformé en théâtre en 1967 par les comédiens Georges Carrère (1930-1995) et Mariette Duval (1927-2004). Il s’agit de l’un des premiers théâtres d’été au Québec.

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque Aline-Piché est située au 5575, boulevard Jean-XXIII (entre la rue de Carillon et la côte Richelieu) dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest. Elle est l'une des cinq bibliothèques de la ville de Trois-Rivières, avec la Bibliothèque de La Franciade, secteur Saint-Louis-de-France, la Bibliothèque Gatien-Lapointe, centre-ville, Bibliothèque Maurice-Loranger, secteur Cap-de-la-Madeleine, et Bibliothèque Simone-L.-Roy, secteur Pointe-du-Lac.

Vie récréative et communautaire[modifier | modifier le code]

L'Aréna Jérôme-Cotnoir est situé au 5225, rue de Courcelette. Il est l'un des cinq arénas/centres sportifs de la ville de Trois-Rivières, avec l'Aréna Claude-Mongrain, le Colisée de Trois-Rivières, l'Aréna Jean-Guy-Talbot et le Centre sportif Alphonse-Desjardins.

Le secteur de Trois-Rivières compte trois centres communautaires : le Pavillon Communautaire, situé au 350, côte Richelieu, le Pavillon Maurice-Pitre, situé au 6455, rue Notre-Dame Ouest, et le Pavillon La Tanière, situé au 6470, rue Quirion.

Il compte aussi 27 parcs municipaux, équipés de modules de jeux, piscines, jeux de pétanque, et terrains de volleyball, soccer, tennis, basketball et/ou baseball. Il compte aussi six parcs-écoles[3].


Eau[modifier | modifier le code]

Ce secteur de la ville de Trois-Rivières est desservi en eau par des puits. Ce réseau d'aqueduc est appuyé par l’eau produite à l’usine de filtration d'eau du boulevard des Forges[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. «Sainte-Marguerite, chemin», Toponymie Trois-Rivières, [en ligne], http://toponymie.v3r.net/fiche/2297/chemin-sainte-marguerite.aspx
  2. «Trois-Rivières», fiche descriptive, Commission de toponymie du Québec, [en ligne], http://www.toponymie.gouv.qc.ca/CT/toposweb/fiche.aspx?no_seq=63803
  3. Parcs municipaux dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, [en ligne], http://citoyen.v3r.net/portail/index.aspx?sect=0&module=5&module2=1&MenuID=65&CPage=3
  4. «Le point sur l'eau potable», [en ligne], http://citoyen.v3r.net/portail/index.aspx?sect=0&module=5&module2=1&MenuID=1199&CPage=1

Médiagraphie[modifier | modifier le code]

  • Patri-Arch. Inventaire du patrimoine architectural du Chemin du Roy. Trois-Rivières, Ville de Trois-Rivières et Société de conservation et d’animation du patrimoine de Trois-Rivières, 2003.
  • Patri-Arch. Inventaire du patrimoine bâti de la ville de Trois-Rivières. Trois-Rivières, Ville de Trois-Rivières, décembre 2010, en ligne

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]