Troides brookiana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Troides brookiana est une espèce de papillon de la famille des Papilionidae et de la sous-famille des Papilioninae et du genre Troides. Elle est originaire d'Asie du Sud-Est insulaire.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Troides brookiana a été décrit par le naturaliste Alfred Russel Wallace en 1855 sous le nom initial d’Ornithoptera brookiana.

Synonymes : Trogonoptera brookianus et Trogonoptera brookiana[1].

Il a été nommé en l'honneur de James Brooke, le Rajah de Sarawak (1803-1868).

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

Troides brookiana se nomme Raja Brooke's Birdwing en anglais[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Troides brookiana brookiana
  • Troides brookiana albescens Rothschild, 1895; présent en Malaisie
  • Troides brookiana natunensis Rothschild, 1908; présent aux îles Natuna.
  • Troides brookiana trogon (Vollenhoven, 1860; présent à Sumatra et en Malaisie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Troides brookiana est un papillon d'une grande envergure, entre 150 mm à 170 mm, aux ailes postérieures festonnées, qui présente un dimorphisme sexuel[2].

Les mâles ont la tête couverte de poils rouge vif, le corps noir avec des marques vertes, les ailes antérieures noires ornées d'une bande de sept marques vert-électrique en pointe aiguë vers le bord externe et les ailes postérieures noires à partie basale verte marquée de veines noires. Les revers est noir avec aux ailes antérieures uniquement un zigzag vert et aux ailes postérieures une bande submarginale blanche marquée d'une ligne de points noirs. Ils différent des mâles de Troides trojana par une plus grande surface verte aux ailes postérieures.

Les femelles ont les ailes de couleur marron aux nervures soulignées de blanc. Sur le dessus elles sont discrètement ornées de vert.

Mâle (en haut)
Femelle (en bas).

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des aristoloches dont Aristolochia acuminata et Aristolochia foveolata[1],[2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Troides brookiana est présent dans la péninsule Malaise, à Bornéo, aux îles Natuna et dans de nombreuses petites îles à l'Ouest de Sumatra (îles Banyak, Simeulue, îles Batu et îles Mentawai)[1].

Sur les autres projets Wikimedia :

Biotope[modifier | modifier le code]

Troides aeacus réside dans les forêts humides.

Protection[modifier | modifier le code]

Troides brookiana est une espèce protégée, inscrite à l'Annexe II de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) : son commerce international est limité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Troides », sur funet.fi (consulté le 10 avril 2012)
  2. a et b « Troides brookiana », sur butterflycorner.net (consulté le 10 avril 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]