Triumph Sprint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sprint est une moto routière sportive construite par la firme britannique Triumph.

Modèles[modifier | modifier le code]

Triumph Sprint
Triumph Trident 900 Sport.JPG
Triumph Trident 900 Sprint
Constructeur Triumph
Années de production 1993 -
Type Routière sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) 3 cylindres en ligne, 4 temps refroidissement liquide
Distribution 2 act, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée 885 cm³ (76 x 65 mm)
Puissance maximale 98 ch à 9 500 tr/min ch
Couple maximal 7,6 mkg à 6 500 tr/min mkg
Alimentation 3 carburateurs Mikuni ∅ 36 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 6 rapports
Transmission par chaîne
Cadre, suspensions et freinage
Cadre poutre
Suspension avant (débattement) fourche télescopique ∅ 43 mm
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur
Frein avant 2 disques ∅ 296 mm, étriers 2 pistons
Frein arrière 1 disque ∅ 255 mm, étrier 2 pistons
Poids et dimensions
Roue avant 120/70 x 17
Roue arrière 160/60 x 18
Empattement 1 490 mm
Hauteur de selle 775 mm
Poids à sec 215 kg
Réservoir (réserve) 25 ℓ (4 ℓ) litres

Sprint 900[modifier | modifier le code]

La 900 Sprint (T338) apparaît en 1993. C'est une Trident équipée d'un carénage tête de fourche. À sa naissance, elle porte le nom de Trident Sprint. Mais, perçue uniquement comme une déclinaison de la Trident et non comme un modèle à part entière par les acheteurs potentiels, elle optera pour le nom de Sprint en 1994.

Elle utilise le trois cylindre de 885 cm³, développant 98 chevaux à 9 500 tr/min. Il est alimenté par trois carburateurs de 36 mm de diamètre. Le cadre reste le même que celui qui équipe les autres modèles du constructeur, un monopoutre en acier.

Les freins proviennent de la 900 Daytona et offre un feeling et une endurance moyenne. Les disques avant sont remplacés l'année suivante par des disques flottants de 310 mm avec des étriers à quatre pistons.

En 1995, la partie arrière est redessinée, les jantes sont des jantes de Daytona après 1995. La roue arrière passe de 18 à 17 pouces.

Elle est retirée du catalogue en 1997.

La même année apparaît la Sprint Sport (T365). Elle utilise un moteur noir mat, des silencieux de Daytona, des demi-guidons et une fourche de Daytona réglable en précharge, compression et détente. Le moteur est retravaillé pour offrir plus de couple : 7,9 mkg au régime de 8 500 tr/min.
Elle restera deux ans au catalogue.

En 1998, Triumph présente sa version plus routière : la Sprint Executive (T364). Elle reprend bon nombre d'éléments de la 900 Trophy, dont les sacoches latérales. Le moteur est légèrement dégonflé, il développe néanmoins 96 chevaux. Cela permet d'améliorer le couple pour donner 7,7 mkg à 6 500 tr/min.
Les carburateurs Mikuni est Sport et Executive sont remplacés par des Keihin.

Les coloris disponibles sont :

  • 1993, 1994 et 1995 : Caspian Blue, Candy Apple Red et British Racing Green
  • 1996 : British Racing Green
  • 1997 : Jet Black
  • 1998 : British Racing Green, Tornado Red, Platinum, Volcanic Red et Pacific Blue

Sprint RS et ST 955i[modifier | modifier le code]

Sprint ST

La Sprint ST apparaît en 1999 avec l'espoir de concurrencer la mythique Honda VFR. Pour ce faire, elle reprend le nouveau moteur trois cylindres de 955 cm³ alimenté par injection électronique qui délivre 108 chevaux. Elle inaugure un cadre périmétrique en aluminium, recouvert par un carénage intégral au courbes douces dessiné par Rod Scivyer. Elle reprend de la Daytona ses jantes et son monobras.

Pour 2002, la ST adopte une nouvelle génération de moteur. Les carters sont moulés sous pression pour diminuer le poids et améliorer la rigidité, les pistons sont retravaillés et coulissent dans des chambres en acier. Le taux de compression est augmenté et l'injection optimisée. Il en résulte un moteur plus léger de 2,5 kg et 10 chevaux supplémentaires.

Les coloris disponibles sont :

  • 1999 : Tornado Red et Jet Black
  • 2000 : Tornado Red, Jet Black et Sapphire Blue
  • 2001 et 2002 : Tornado Red, Sapphire Blue et British Racing Green
  • 2003 et 2004 : Caspian Blue, Aluminium Silver et Aston Green
Sprint RS

La Sprint RS se positionne comme une alternative plus sport à la ST. Elles partagent le cadre, le moteur, les trains roulants... La RS utilise un demi-carénage, un bras oscillant classique, un tableau de bord et des guidons différents.
Comme la ST, elle adopte la nouvelle génération de moteur en 2002.
En 2003, elle récupère le monobras de la Daytona.

Les coloris disponibles sont :

  • 2000 : Eclipse Blue, Lucifer Orange et Racing Yellow
  • 2001 : Jet Black, Lucifer Orange et Racing Yellow
  • 2002 : Jet Black et Acidic Yellow
  • 2003 : Jet Black et Caspian Blue

Sprint ST 1050[modifier | modifier le code]

Sprint ST

Pour pouvoir espérer lutter contre la nouvelle VFR V-Tech, la ST doit évoluer. C'est chose faite avec la 1050 ST en 2004. Le plus surprenant est surement le nouveau design. Fini les arrondis, place aux ligne tendues et agressives, aux sorties d'échappement sous la selle. Les ingénieurs britanniques ont voulu mettre l'accent sur le chiffre trois. Trois optiques, trois sorties d'échappement, trois cadrans au tableau de bord, et surtout trois cylindres. Le moteur évolue, gagne en cylindré et passe à 1050 cm³. Ces 95 cm³ supplémentaires permettent une augmentation de la puissance de 5 chevaux par rapport à l'ancienne version.

Le cadre est lui aussi nouveau. Les suspensions ont été retravaillée. Si le monobras subsiste, les jantes sont remplacés par des modèles à cinq branches, commun avec la Speed Triple.

Des sacoches latérales aux couleurs de la moto sont disponibles en option pour les plus voyageurs.

Les premiers modèles sortis avait un gros inconvénient, l'air chaud était directement renvoyé sur les genoux du pilote. Pratique en hiver, mais beaucoup moins agréable en été.

En 2005, une version ABS complète la gamme.

Pour 2008, le réservoir est désormais en métal, permettant de fixer une sacoche de réservoir. L'éclairage est amélioré.

Les coloris disponibles sont :

  • 2004 et 2005 : Caspian Blue et Aluminium Silver
  • 2006 et 2007 : Caspian Blue, Aluminium Silver et Sunset Red
  • 2008[1] : Pacific Blue, Graphite et Tornado Red
  • 2009[2] : Pacific Blue, Graphite et Phantom Black
  • 2010[3] : Phantom Black et Tornado Red

Sprint GT[modifier | modifier le code]

En 2010, Triumph propose la Sprint GT, sur la base de la Sprint ST 1050. L'empattement a été rallongé (1 537 mm) et la hauteur de selle diminuée (815 mm). Elle reçoit de série une paire de sacoche latérale et le freinage ABS de série.

L'esthétique est légèrement modifiée.

Elle est vendue 13 440 €)[4].

Les coloris disponibles sont :

  • 2010[5] : Pacific Blue et Aluminium Silver

Notes et références[modifier | modifier le code]