Triton marbré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Triturus marmoratus

Description de cette image, également commentée ci-après

Triton marbré

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Ordre Caudata
Famille Salamandridae
Sous-famille Pleurodelinae
Genre Triturus

Nom binominal

Triturus marmoratus
(Latreille, 1800)

Synonymes

  • Triton gesneri Laurenti, 1768
  • Salamandra marmorata Latreille, 1800
  • Salamandra variegata Bory de Saint-Vincent, 1828
  • Salamandra elegans Lesson, 1839
  • Salamandra marbree Dugès, 1852
  • Molge blasiusi Bedriaga, 1897 "1896"

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Triturus marmoratus, le Triton marbré, est une espèce d'urodèles de la famille des Salamandridae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

En vert, aire de répartition de Triturus marmoratus.

Cette espèce se rencontre en Espagne, au Portugal et dans le Sud-Ouest et plus rarement dans le Nord-Ouest de la France[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Il vit dans les plaines et collines, près de points d'eau (mares, fossés, sous terre …).

Description[modifier | modifier le code]

Triturus marmoratus mâle en période de reproduction, reconnaissable à sa crête.
Triturus marmoratus.JPG
Triturus marmoratus 2.JPG

Triturus marmoratus mesure entre 120 et 150 mm, ce qui en fait un triton de grande taille pour une espèce européenne. Les femelles sont un peu plus grandes que les mâles. Son corps est relativement trapu, avec des pattes massives et une large tête. Sa queue est assez longue et aplatie verticalement.

La couleur de base est le noir, marbré de taches vertes, sur tout le long du dos, de la queue et sur les flancs. Les femelles présentent une ligne rouge-orangée le long de la colonne vertébrale. Cette ligne est pointillée de noir et se transforme en crête durant la période de reproduction chez le mâle.

Ces animaux consomment divers insectes, chenilles et autres vers.

La reproduction débute au printemps et peut durer deux à trois mois. Le mâle exécute une parade nuptiale, durant laquelle il entoure la femelle en agitant la queue. Lors de l'accouplement, le mâle dépose du spermatophore absorbé par le cloaque de la femelle. Celle-ci pond jusqu'à une centaine œufs déposés de façon isolé sur la végétation aquatique.

Les larves sont noires et mesurent environ un centimètre. Elles consomment divers petits invertébrés et leurs larves, jusqu'à leur métamorphose en adulte qui survient durant l'été.

Hybridation[modifier | modifier le code]

Le triton marbré s'hybride parfois avec le triton crêté. Le produit de cette hybridation est le triton de Blasius.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Auparavant il existait deux sous-espèces : Triturus marmoratus marmoratus et Triturus marmoratus pygmaeus. Cette dernière a été élevée au rang d'espèce sous le nom de Triturus pygmaeus.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Latreille, 1800 : Histoire naturelle des Salamandres de France, Précédée d'un Tableau Méthodique des Autres Reptiles Indigènes. Paris, Imprimerie de Crapelet (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]