Triptyque de Cortone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Triptyque de Cortone
Image illustrative de l'article Triptyque de Cortone
Artiste Fra Angelico
Date 1436-1437
Type tempera sur bois
Dimensions (H × L) 218 × 240 cm
Localisation Musée diocésain, Cortone (Italie)

Le Triptyque de Cortone ou Trittico di Cortona est une peinture à tempera sur bois réalisée par Fra Angelico en 1436-1437[1], conservée au Musée diocésain, à Cortone.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le triptyque a été initialement peint pour l'église de San Domenico à Cortone et appartenait à des Dominicains dont faisait partie Fra Angelico. L'œuvre qui a été commandée par le riche marchand ser Giovanni di Tommaso Cechi a été peinte à Fiesole et ensuite expédié à Cortone, probablement juste avant que Fra Angelico peigne le polyptyque de Pérouse en 1437, avec lequel l'œuvre partage beaucoup d'éléments communs.

En 1945, la peinture a fait l'objet d'un transfert sur de nouveaux panneaux en bois. À cette occasion, un dessin a été découvert sous la peinture. Celui-ci était de la main exclusive du maître et réalisé avec une technique particulière avec des traces de terre verte sur la peinture de « la première main » sur laquelle figurent déjà, tracés avec une grande précision des détails minutieux comme les traits du visage, cheveux, paupières, lèvres et narines.

Thème[modifier | modifier le code]

La « Vierge à l'Enfant trônant » (Vierge en majesté) du panneau central est accompagnée de figures saintes, grandes sur les panneaux latéraux (1 de chaque côté) ; de scènes de vie de saint Dominique sur les éléments de la prédelle.

En haut dans la cimaise se trouvent deux tondi avec l' Ange annonciateur , Vierge annonciatrice, tandis qu'au centre figure la 'Crucifixion.

Description[modifier | modifier le code]

Le triptyque possède une forme traditionnelle, avec une série de compartiments avec la pointe gothique et le fond en d'or.

Panneau central 

Le cadre du polyptyque dans sa présentation au musée, est entièrement doré. La Vierge à l'Enfant trône habillée de bleu et rouge ; elle porte l'enfant debout sur ses genoux ; des anges dans des postures symétriques identiques s'affichent sur le fond doré, deux de chaque côté du trône.

Elle est assise un un ample trône construit solidement en perspective, sur un gradin devant lequel se trouvent des vases avec des roses blanches, symbole de la pureté de la Vierge, et rouges, annonçant la Passion du Christ. La couverture est soutenue part des petites colonnes torsadées et a la forme d'une niche à coquillages.

Chacune des figures porte une auréole dorée circulaire et rayonnée.

Panneaux latéraux 

Les panneaux comportent chacun deux saints: De gauche à droite : saint Jean apôtre, Jean le Baptiste, saint Matthieu et Marie de Magdala Le choix des saints est lié au commanditaire (Giovanni), de son fils (Matteo) et de son épouse (Maria Maddalena).

Le nom des saints est inscrit en lettres majuscules sous leurs figures respectives.

Sous la Vierge est inscrit le texte suivant : « Maria Mater Gratiae, Mater Misericordiae, Tu nos ab oste protege.»

Predelle

La predelle décrit les Scènes de vie da saint Dominique séoarées par des figures de saints dans les niches :

Angelico, cortona poliptych, predella 03.jpg Angelico, cortona poliptych, predella 04.jpg Angelico, cortona poliptych, predella 05.jpg

Prédelle du Triptyque de Cortone'

En haut dans la cimaise se trouvent deux tondi avec l' Ange annonciateur , Vierge annonciatrice, tandis qu'au centre figure la Crucifixion.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Analyse[modifier | modifier le code]

Le panneau central est entièrement de la main de Fra Angelico et il est similaire à celui du Polittico Guidalotti également de sa main.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Laurence B. Kanter, Fra Angelico,‎ 2005 (ISBN 1-58839-174-4), p. 104

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Pope Hennessy, Beato Angelico, Florence, Scala,,‎ 1981,
  • (it) Guido Cornini,, Beato Angelico, Florence, Giunti,‎ 2000 (ISBN 88-09-01602-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :