Trioxyde d'hydrogène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trioxyde d'hydrogène
Trioxidan.svg
Structure du trioxyde d'hydrogène
Identification
Synonymes trioxydane
No CAS 14699-99-1[réf. nécessaire]
PubChem 166717
ChEBI 46736
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute H2O3  [Isomères]
Masse molaire[1] 50,0141 ± 0,001 g/mol
H 4,03 %, O 95,97 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le trioxyde d'hydrogène, ou trioxydane, est un composé chimique de formule H2O3. Instable, il est constitué d'une molécule linéaire HOOOH qui, en solution aqueuse, se décompose en eau H2O et en oxygène singulet 1O2 avec une demi-vie d'une vingtaine de millisecondes[2] :

H2O3H2O + 1O2.

Sa décomposition est cependant plus lente en milieu anhydre, de l'ordre de 16 minutes dans des solvants organiques.

Décomposition du trioxyde d'hydrogène en eau et oxygène singulet en milieu aqueux.


La production de trioxyde d'hydrogène à partir d'eau et d'oxygène singulet ne se produit pas naturellement, essentiellement en raison de l'extrême rareté de l'oxygène singulet. Cependant, on sait que l'ozone O3 dérive de l'oxygène singulet dans les systèmes biologiques, et on pense que du trioxyde d'hydrogène se forme au cours de cette réaction à partir de l'oxygène singulet[3].

Le trioxyde d'hydrogène est légèrement plus acide que le peroxyde d'hydrogène HOOH, se dissociant en ions HOOO- et H+[4]. La spectroscopie rotationnelle sur jets supersoniques a permis d'établir que sa molécule est linéaire en zigzag avec des liaisons O–O longues de 142,8 pm, plus courtes que celles de la molécule de peroxyde d'hydrogène HOOH (146,4 pm).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Roald Hoffmann, « The Story of O – Burning Water », American Scientist, vol. 92, no 1,‎ janvier-février 2004, p. 23 (lire en ligne) DOI:10.1511/2004.1.23
  3. (en) Paul T. Nyffeler, Nicholas A. Boyle, Laxman Eltepu, Chi-Huey Wong, Albert Eschenmoser, Richard A. Lerner et Paul Wentworth Jr., « Dihydrogen Trioxide (HOOOH) Is Generated during the Thermal Reaction between Hydrogen Peroxide and Ozone », Angewandte Chemie International Edition, vol. 43, no 35,‎ 6 septembre 2004, p. 4656-4659 (lire en ligne) DOI:10.1002/anie.200460457 PMID : 15317003
  4. (en) Kohsuke Suma , Yoshihiro Sumiyoshi et Yasuki Endo, « The Rotational Spectrum and Structure of HOOOH », Journal of the American Chemical Society, vol. 127, no 43,‎ 6 octobre 2005, p. 14998-14999 (lire en ligne) DOI:10.1021/ja0556530 PMID : 16248618