Trio pour piano de Tchaïkovski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trio pour piano
Op. 50
Фортепианое трио
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Durée approximative env. 45 min
Dates de composition 1881-1882
Création 30 octobre 1882
Moscou

Le Trio pour piano en la mineur (Фортепианое трио en russe), op. 50, de Piotr Ilitch Tchaïkovski fut composé entre décembre 1881 et janvier 1882 et révisé en avril 1882.

Structure[modifier | modifier le code]

  1. Pezzo elegiaco. Moderato assai - Allegro giusto (la mineur)
  2. (A) Tema con variazione. Andante con moto (mi majeur)
Var. I.
Var. II. Più mosso
Var. III. Allegro moderato
Var. IV. L'istesso tempo
Var. V. L'istesso tempo
Var. VI. Tempo di valse
Var. VII. Allegro Moderato
Var. VIII. Fuga. Allegro moderato
Var. IX. Andante fieble, ma non tanto
Var. X. Tempo di Mazurka
Var. XI. Moderato
(B) Variazioni Finale e coda. Allegretto risoluto e con fuoco (la majeur)
[Coda] Andante con moto - Lugubre (la mineur)

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation du Trio pour piano
Cordes
1 violon, 1 violoncelle, 1 piano

Analyse[modifier | modifier le code]

Le pezzo, sinistre songerie, est un premier mouvement conventionnel avec une superbe ouverture au violoncelle utilisant un thème qui devient finalement une marche funèbre. Le deuxième mouvement est en revanche plus original : il débute avec une mélodie classique à la manière de celle des variations sur un thème rococo. Celle-ci devient de plus en plus enthousiaste et atteint finalement le point culminant avec la variation finale, avant de revenir soudainement, grâce à une étonnante modulation, à la clé mineure initiale. Le thème du premier mouvement réapparaît alors encore plus grave qu'auparavant et la pièce se termine avec une nouvelle marche funèbre.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

La première représentation eut lieu à Moscou, le 18/30 octobre 1882. L'exécution de l'œuvre dure approximativement 45 minutes.

La dédicace de la partition indique : « À la mémoire d'un grand artiste ». Tchaïkovski fait, en fait, allusion à son grand ami Nikolaï Rubinstein, décédé depuis peu. Le Trio pour piano est donc marqué d'une perspective tragique.

L'œuvre (le second mouvement en particulier) est incontestablement la pièce pour piano de Tchaïkovski la plus difficile à jouer. Malgré sa longueur exceptionnelle, le Trio pour piano de Tchaïkovski est très célèbre notamment grâce à son lyrisme stupéfiant et au caractère cosmique du finale.

Discographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]