Triméthylarsine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Triméthylarsine
Squelette et représentation 3D
Squelette et représentation 3D
Squelette et représentation 3D
Identification
No CAS 593-88-4
No EINECS 209-815-8
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore
Propriétés chimiques
Formule brute C3H9As  [Isomères]
Masse molaire[1] 120,0252 ± 0,0031 g/mol
C 30,02 %, H 7,56 %, As 62,42 %,
Propriétés physiques
fusion -87,3 °C
ébullition 52 °C
Masse volumique 1,124 g·cm-3
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Dangereux pour l’environnement
N



Écotoxicologie
DL50 7,870 mg·kg-1 (souris, oral)
90 mg·kg-1 (souris, intraveineuse)
CL50 6,000 mg·m-3 (mammifères)
20,500 ppm en 4h (souris)
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le triméthylarsine est un composé chimique de formule chimique (CH3)3As, communément abrégée en AsMe3.
C'est un dérivé organique de l’arsine (AsH3), découvert[2] en 1854 mais ce n’est qu’en 1893 que le chimiste Italien Bartoloméo Gosio a publié les résultats de ses travaux sur le gaz toxique dit « Gaz Gosio », (Gaz qui s’est ensuite avéré être du triméthylarsine).

Il est notamment utilisé comme source d’arsenic par l’industrie de la microélectroniques,

Caractéristiques chimiques[modifier | modifier le code]

C'est un liquide incolore, toxique, de masse molaire 120,02 g/mol, de n°CAS 593-88-4, légèrement soluble dans l’eau, soluble dans divers solvants organiques.

  • Point de fusion : -87,3 °C
  • Point d’ébullition : 51 °C
  • Point d’explosion : 100 °C
  • Composés :
acide cacodylique
Triphénylarsine

Préparation[modifier | modifier le code]

Il est produit à partir de trioxyde d’arsenic, en réaction avec le Triméthylaluminium :

As2O3 + 3 AlMe3 → 2 AsMe3 + Me-(Al-O)n

Réactivité[modifier | modifier le code]

Le Triméthylarsine peut s'enflammer en raison d'une réaction exothermique :

AsMe3 + 1/2 O2 → OAsMe3 (TMAO)

Sécurité/toxicité[modifier | modifier le code]

Comme tous les composés organo-arséniés, outre son caractère toxique immédiat, il est considéré comme cancérigène.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Source : Wikipédia anglais
  • Wells, A.F., Structural Inorganic Chemistry (5e édition, Ed : Oxford University Press, 1984, ISBN 0198553706)
  • (en) Andrewes, Paul, et al., « Dimethylarsine and Trimethylarsine Are Potent Genotoxins In Vitro », Chem. Res. Toxicol., 16 (8), 994 -1003, 2003.,‎ 2003
  • (en) Irvin, T.Rick, et al., « In-vitro Prenatal Toxicity of Trimethylarsine, Trimethylarsine Oxide and Trimethylarsine Sulfide », Applied Organometallic Chemistry. vol. 9.315-321,‎ 1995
  • (en) Sokolovskii, A.E., « Thermal Decomposition of Trimethylarsine », Kinetics and Catalysis, Vol 42, No. 6, 2001, pp. 743-745.,‎ 2001
  • (en) Hoshino, Masataka, « A mass spectrometric study of the decomposition of trimethylarsine (TMAs) with triethylgallium (TEGa) », Journal of Crystal Growth 110(1991)704-712,‎ 1991

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :