Triméthoxyamphétamine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les triméthoxyamphétamines (TMA) sont une famille d'isomères de substances psychotropes aux propriétés hallucinogènes. Le plus connu est le TMA-2[1].

Elles ont été étudiées par Alexander Shulgin.

Elles sont considérées comme des stupéfiants et figurent dans la Convention sur les substances psychotropes de 1971.

Chimie[modifier | modifier le code]

Il existe six isomères de TMA qui ne diffèrent entre eux que par la position de trois groupements méthoxy : TMA, TMA-2, TMA-3, TMA-4, TMA-5, and TMA-6.

Les TMA sont une structure chimique proche de la mescaline.

TMA
Nom chimique 1-(3,4,5-Trimethoxyphenyl)propan-2-amine,
3,4,5-trimethoxyamphetamine
Point de fusion 220 - 221 °C (hydrochloride)
SMILES NC(C)CC1=CC(OC)=C(OC)C(OC)=C1
Numéro CAS
1082-88-8
Chemical structure of TMA

Effets et conséquences[modifier | modifier le code]

Il s'agirait d'hallucinogènes plus puissants que la mescaline[1].

Les effets psychiques incluent hallucinations, pseudo-hallucinations, synesthésie[1].

Des cas de décès ont été recensés liés à la faible marge d'erreur entre dose psychotrope et dose létale[1].

Production[modifier | modifier le code]

Comme pour la plupart des « drogues de synthèse », la production s'effectue près des lieux de consommation grâce à la mise en œuvre de laboratoires clandestins mobiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Michel Hautefeuille, Dan Véléa, Les drogues de synthèse, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? »,‎ 2002 (ISBN 978-2-13-052059-7)