Trille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Notations du trille

Le trille est un ornement musical, imaginé au XVIe siècle, qui consiste à alterner très rapidement deux notes éloignées d'un ton ou d'un demi-ton[1].

Cet ornement est par exemple utilisé pour donner du relief à une note tenue.

Le battement du trille se réalise toujours avec la note naturelle suivante dans l'ordre de l'échelle diatonique. L'intervalle entre la note principale et le trille dépend donc de l'armure.

Suivant le contexte on peut distinguer :

  • le trille classique, qui laisse entendre en premier la note principale ;
  • le trille baroque qui est interprété comme s'il était précédé d'une appoggiature.

Notation[modifier | modifier le code]

Le trille est noté tr. souvent suivi d'un trait horizontal ondulé qui court sur toute la tenue de la note. Lorsque la seconde note doit être altérée, on place l'altération au-dessous du signe tr. Des petites figures de notes indiquent parfois la manière de commencer et de terminer le trille.

Trille baroque et une exécution possible

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Abromont 2001, p. 233

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Abromont, Guide de la théorie de la musique, Librairie Arthème Fayard et Éditions Henry Lemoine,‎ 2001, 608 p. (ISBN 978-2-213-60977-5)