Trigonocéphale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Trigonocéphale, Bothrops lanceolatus, est une espèce de serpents de la famille des Viperidae[1]. Il est également appelé Fer de lance de la Martinique.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de la Martinique[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un serpent venimeux qui fréquente essentiellement les forêts et les plantations où il chasse ses proies habituelles, oiseaux et petits rongeurs.

Le Trigonocéphale peut être dangereux pour l'homme en cas de morsure si aucun soin approprié n'est apporté, toutefois comme il est devenu rare peu d'accidents sont à déplorer. De plus, un sérum mono-spécifique a été créé spécialement pour la Martinique par l'Institut Pasteur en France.

Tentative de réduction de la population grâce à la mangouste[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, la mangouste a été importée des Indes pour combattre ce serpent. Or ces deux animaux ne sont pas actifs durant les mêmes périodes et donc, en mal de prédation, la mangouste s'est rabattue sur les poules et les œufs, toutes sortes d'œufs, au point que nombre d'espèce d'oiseaux, comme les perroquets, ont disparu de l'île.

Drapeau aux serpents[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Drapeau de la Martinique.
Drapeau aux serpents (1766)

Un drapeau orné de trigonocéphales est le symbole non officiel de l'île le plus largement utilisé pour représenter la Martinique et la dissocier du reste des Antilles françaises.

Publications originales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Bothrops lanceolatus  (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :