Trieux (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trieux.
Trieux
(Ruisseau de la Chautrandie)
Le Trieux au moulin de l'Age, en limites de la Dordogne et de la Haute-Vienne.
Le Trieux au moulin de l'Age, en limites de la Dordogne et de la Haute-Vienne.
Caractéristiques
Longueur 29,5 km
Bassin 126 km2
Bassin collecteur Charente
Débit moyen ?
Régime pluvial océanique
Cours
Source Marval
· Altitude vers 390 m
· Coordonnées 45° 40′ 39″ N 0° 48′ 05″ E / 45.6775, 0.80139 (Source - Trieux)  
Confluence Tardoire
· Localisation Bussière-Badil
· Altitude vers 130 m
· Coordonnées 45° 39′ 41.4″ N 0° 35′ 20.5″ E / 45.6615, 0.589028 (Confluence - Trieux)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite Nauzon
Pays traversés France
Régions Aquitaine, Limousin
Département Dordogne, Haute-Vienne

Sources : Sandre, Géoportail

Le Trieux (également appelé ruisseau de la Chautrandie dans sa partie amont[1]) est une rivière du sud-ouest de la France, affluent de la Tardoire, donc sous-affluent de la Charente. Il arrose les départements de la Haute-Vienne et de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de la Chautrandie prend sa source en Haute-Vienne, vers 390 mètres d'altitude, tout au nord de la commune de Marval, en amont et au nord-est de l'étang de la Vilotte.

Il s'écoule d'abord vers le sud-ouest sur cinq kilomètres et son cours marque la limite entre Haute-Vienne et Dordogne pendant un kilomètre avant d'entrer en Dordogne sur la commune de Saint-Barthélémy-de-Bussière qu'il traverse d'est en ouest. C'est sur cette commune qu'il prend le nom de Trieux. Il continue vers le nord-ouest, reçoit en rive droite son principal affluent le Nauzon et sert à nouveau de limite entre Dordogne (commune de Busserolles) et Haute-Vienne (commune de Maisonnais-sur-Tardoire) sur près de trois kilomètres. Il pénètre à nouveau en Dordogne en se dirigeant alors vers le sud-ouest, contourne le village de Busserolles par l'ouest et termine en direction de l'ouest.

Le Trieux conflue avec la Tardoire en rive gauche, vers 130 mètres d'altitude, deux kilomètres au nord-ouest du bourg de Bussière-Badil, en aval du lieu-dit la Plaine.

Sa longueur est de 29,5 km[2] pour un bassin versant de 126 km2[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les douze affluents du Trieux répertoriés par le Sandre[2], les plus longs sont, d'amont vers l'aval :

  • le principal, en rive droite, le Nauzon avec 11,6 km[4]
  • en rive gauche, le ruisseau de l'étang Grolhier, long de 9 km[5],
  • le ruisseau la Planche, avec 6 km[6], également en rive gauche.

Départements, communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le Trieux arrose deux départements et sept communes[2] réparties sur deux cantons :

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Sandre considère que le Trieux et le ruisseau de la Chautrandie sont un seul et même cours d'eau. La carte 1932 O de l'IGN indique que c'est la partie amont, située sur la commune de Marval, qui porte le nom de ruisseau de la Chautrandie.
  2. a, b et c Sandre, « Le Trieux (R10-0400) » (consulté le 28 février 2013).
  3. Superficie du bassin du Trieux (seul), soit 126 km2, indiquée sur l'affluent le plus en aval (R1061070) sur le site du Sandre, consulté le 28 février 2013.
  4. Sandre, « (R1050500) » (consulté le 28 février 2013).
  5. Sandre, « (R1060520) » (consulté le 28 février 2013).
  6. Sandre, « (R1060610) » (consulté le 28 février 2013).
  7. « Eglise Saint-Paul de Reilhac », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 28 février 2013.
  8. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 28 février 2013.