Tribhuvanâditya-Varman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tribhuvanâditya-Varman (tué en 1177) souverain de l’Empire khmer de 1166 à 1177


En 1166 un simple mandarin, assassine le roi Yaçovarman II et monte sur le trône sous le nom de Tribhuvanâditya-Varman.

L’héritier légitime le futur Jayavarman VII qui était en train de combattre le long de la frontière avec le Champa décide de s’exiler avec sa famille dans ce pays.

En 1177 une flotte Cham envoyée par le roi Jaya Indravarman IV et dirigée par un pilote Chinois, remonte en grand secret le Tonlé Sap. Une armée débarque près d’Angkor elle s'empare de la ville après de sanglants combats. Le roi Tribhuvanâditya-Varman est tué et la ville saccagée et pillée.

L’occupation du Cambodge par le Champa va durer jusqu’en 1181.



Sources[modifier | modifier le code]

  • Achille Dauphin-Meunier, Histoire du Cambodge, Que sais-je ? N° 916, P.U.F 1968.
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Chapitre XIV §.9 « Kambodge » Listes et tableau généalogique n°34 p.337-338.
  • (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K.G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Kampuchea », p. 1730.