Tribal fusion (danse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La tribal fusion est un type moderne de danse orientale né aux États-Unis.

Rachel Brice, danseuse et professeur de tribal fusion

Histoire et origines[modifier | modifier le code]

Précurseure de la danse orientale tribale, Jamila Salimpour débuta sa carrière d'artiste à l’âge de 16 ans dans le cirque Ringling Brothers comme danseuse acrobatique. Elle étudia la musique et la danse orientale et en 1974 commença à se produire dans des évènements culturels et des clubs de Los Angeles et plus tard de San Francisco où elle créa le cabaret Bagdag.

Elle commença à enseigner en 1952, développant une méthode unique d'écriture et de terminologie de ses mouvements; Elle a formé une quantité indénombrable d'artistes et de professeurs dans le monde entier et a organisé des stages et des festivals en enseignant souvent avec sa fille Suhaila Salimpour.

En 1969 elle créa la première troupe de danse tribale de la Côte Ouest, Bal Anat, en se produisant avec les 40 membres de la compagnie[1].

Grands principes[modifier | modifier le code]

La danse "tribal fusion" s'appuie globalement sur des caractéristiques de l'American Tribal Style Bellydance (ou danse tribale américaine), dont elle est majoritairement issue. Comme elle, elle puise dans des motifs et techniques de différentes danses traditionnelles et contemporaines comme le flamenco, le kathak, le Bharata Natyam et le hip-hop.

Mais là où le style tribal ATS se base sur l'improvisation et la notion de groupe, la danse "tribal fusion" est, elle, chorégraphiée et peut se pratiquer en solo.

Les costumes de danse sont généralement faits à la main selon le goût de chaque danseuse.

La musique en danse tribale fusion[modifier | modifier le code]

Le genre mêle électro, hip-hop, breakdance, «l'Égyptien» ou la danse du ventre 'Cabaret' ainsi que les formes traditionnelles comme le flamenco, le Kathak, Bhangra, balinais, et d'autres styles de danse folklorique. Certains couramment utilisés par les musiciens, danseurs tribal fusion sont les suivants:

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article paru dans le journal Habibi, vol. 3