Tribadisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le tribadisme[1] est une pratique sexuelle lesbienne qui consiste :

  • à se frotter mutuellement la vulve, le clitoris, afin d'obtenir, par le frottement, du plaisir, voire l'orgasme
  • à obtenir le plaisir et l'orgasme par le frottement contre une cuisse, contre un sein, contre l'os pubien, contre un pied, etc.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, le tribadisme désignait la recherche de l'orgasme avec une personne de même sexe, raison pour laquelle ce mot peut être synonyme de lesbianisme, voire d'homosexualité[2].

Pratiques[modifier | modifier le code]

Le tribadisme peut être pratiqué de diverses manières, en fonction du degré de proximité et d'intimité désiré avec la partenaire.

La position du ciseau[modifier | modifier le code]

Deux femmes pratiquant la position du ciseau allongé.

La position la plus connue, mais assez complexe à maîtriser, est celle du ciseau. Il y a plusieurs variantes:

  1. La position du « ciseau vertical »: les deux partenaires sont assises, les cuisses écartées, les jambes en V, chaque partenaire prenant en ciseaux le bassin de l'autre afin d'obtenir un contact maximal entre les deux vulves. Les partenaires sont actives, remuant de concert pour assurer la stimulation de la vulve et du clitoris. Elles ont les mains libres pour caresser les autres zones érogènes.
  2. La position du "ciseau alterné": le principe est le même, mais l'une des deux partenaires est allongée sur le dos, une jambe repliée, pendant que l'autre la surmonte. Les deux peuvent remuer, ou l'une des deux peut rester "passive".
  3. La position du "ciseau allongé": les deux partenaires sont allongées, prenant en ciseau le bassin de l'autre, et remuent toutes les deux.

Cette pratique sexuelle a de nombreux avantages. En effet, elle permet un frottement optimal entre les deux sexes et elle offre la liberté de stimuler de nombreuses zones érogènes disponibles. En revanche, elle nécessite une excellente lubrification et présente des difficultés physiques. Le ciseau peut aussi être pratiqué en glissant un vibromasseur entre les deux partenaires.

La position du missionnaire[modifier | modifier le code]

Illustration de deux femmes pratiquant la position du missionnaire

Cette position sexuelle répandue chez les couples hétérosexuels est également pratiquée par les couples lesbiens. En pratique, l'une des deux femmes est couchée sur le dos, cuisses écartées, tandis que la seconde s'allonge sur elle. Le plaisir est obtenu par le frottement des deux zones génitales l'une contre l'autre.

Autres positions[modifier | modifier le code]

Il est impossible de décrire toutes les pratiques du tribadisme. Néanmoins voici les plus courantes :

  • Les deux femmes s'allongent sur le ventre, l'une sur l'autre. Celle du dessus, dans un mouvement ondulant du bassin, frotte son sexe contre les fesses de sa partenaire.
  • L'une des deux femmes caresse le sexe de sa partenaire avec ses seins.
  • En frottant une cuisse contre leur sexe, les deux femmes se donnent simultanément du plaisir.

Risques[modifier | modifier le code]

La position en ciseau peut engendrer la transmission de MST comme l'herpès génital ou le condylome, voire le VIH par l'échange des sécrétions vaginales (au même titre qu'un rapport hétérosexuel).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étymologie : tribade vient du verbe grec τρίβειν signifiant « frotter », qui désignait les lesbiennes.
  2. « Littéraire. Homosexualité féminine. » Définition Larousse.