Triacontaèdre rhombique tronqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Triacontaèdre rhombique tronqué
Triacontaèdre rhombique tronqué
Type Quasi-polyèdre de Johnson
Faces 12 pentagones
30 hexagones
Arêtes 120 (2 types)
Sommets 80 (2 types)
Configurations de sommet (60) 5.6.6
(20) 6.6.6
Groupe de symétrie Symétries de l'icosaèdre (Ih)
Polyèdre dual -
Propriétés Convexe, faces équilatérales (mais non régulières)

Le triacontaèdre rhombique tronqué est un polyèdre convexe obtenu par troncature des douze sommets du triacontaèdre rhombique où 5 faces se rejoignaient.

Les 30 faces rhombiques (losanges) deviennent des hexagones non réguliers, et les 12 sommets tronqués deviennent des pentagones réguliers.

Les faces hexagonales peuvent être équilatérales, mais non régulières par une symétrie D2. Les angles aux deux sommets de configuration 6.6.6 valent \arccos\biggl(\frac{-1}{\sqrt{5}}\biggl) = 116.565° et les quatre sommets restants de configuration 5.6.6 valent 121.717° chacun.

Patron[modifier | modifier le code]

Voici le patron d'un triacontaèdre rhombique tronqué :

Truncated rhombic triacontahedron net.png

Ambiguïtés[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas le confondre avec l'icosaèdre tronqué qui lui ressemble beaucoup, mais qui n'a que 20 hexagones :


Ce n'est pas un solide de Johnson malgré les apparences, car bien que convexe, toutes ses faces ne sont pas strictement régulières, c'est également le cas du triakitétraèdre tronqué et du dodécaèdre rhombique tronqué.


Ce nom de "triacontaèdre rhombique tronqué" est ambigu, car seulement 12 des sommets originels ont été tronqués, alors qu'un polyèdre tronqué désigne généralement un polyèdre dont tous les sommets ont été tronqués. Un autre polyèdre complètement différent peut être obtenu par troncature de tous les sommets.

Chimie[modifier | modifier le code]

C'est la forme de la molécule de fullerène C80. Parfois cette forme est appelée C80(Ih) pour décrire sa symétrie de type icosaèdre et pour le distinguer des autres fullerènes à 80 sommets possédants moins de symétries.

Surface et volume[modifier | modifier le code]

Si son arête vaut "a",

  • Son volume vaut, en utilisant la formule du volume du triacontaèdre rhombique (où \phi est le nombre d'or) :

V = a^3 \times \Biggr( 4 \sqrt{3+4 \phi}\times\biggl(1+\frac{\sqrt{2+ \phi}}{2} \biggl)^3 - \frac{1+3 \phi}{2}\Biggr) \approx a^3 \times 88,5

  • Sa surface vaut (où \alpha = \frac{1}{2} \arccos\biggl(\frac{-1}{\sqrt{5}}\biggl) \approx 58,3°) :

 A = a^2 \times \bigl( 15 \tan(54) + 60 \sin \alpha (1+\cos \alpha) \bigl) \approx a^2 \times 98,5

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]