Treizième étage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Ascenseur d'un immeuble de Shanghai.

Sens littéral[modifier | modifier le code]

Habituellement, les étages d'un bâtiment sont numérotés séquentiellement, en base 10, commençant avec 1 ou 0, et plus l'étage est élevé, alors plus le chiffre qui le désigne est élevé. Cependant, dans quelques pays, notamment les pays de culture anglo-saxonne, certains bâtiments omettent de numéroter un étage « 13 », car dans ces pays, le numéro 13 est signe de malchance. Même des propriétaires qui ne sont pas superstitieux eux-mêmes comprennent que la superstition des autres pourrait porter préjudice quant à l'utilisation des étages numérotés « 13. » De la même façon, de nombreux bâtiments dans ces pays ne contiennent pas de suite numéro 13, ou encore d'appartement numéro 13.

On remarquera cependant que cette « peur du 13e étage » est déterminée par la culture, et qu'en conséquence, dans des cultures où « 13 » n'est pas signe de malchance, les suites numériques sont conservées, et il n'y a pas omission du 13. Par exemple, en Chine et au Japon, c'est le chiffre 4 qui est tabou (la prononciation du chiffre 4 étant similaire à celle du mot « mort »), et qui est donc omis lors de la numérotation des étages et chambres d'un bâtiment (notamment hospitalier ou hôtelier). Inversement, en Chine, le chiffre 8 portant bonheur, de nombreux bâtiments sont construits pour présenter ce chiffre. Par exemple, la Jin Mao Tower, plus haut gratte-ciel de la République populaire de Chine (RPC), compte 88 étages.

Voir aussi[modifier | modifier le code]