Treize à la douzaine (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Treize à la douzaine.

Treize à la douzaine (Cheaper by the Dozen) est un roman autobiographique américain écrit en 1948 par Frank B. Gilbreth Jr. (en) et Ernestine Gilbreth Carey (en) (enfants de Lillian Moller Gilbreth et Frank Bunker Gilbreth).

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman raconte l'histoire d'une famille de douze rouquins (Anne, Mary — on apprend dans une note du second tome qu'elle est morte de la diphtérie à l'âge de six ans, donc seuls les aînés l'ont connue —, Ernestine, Martha, Frank, William, Lillian, Fred, Daniel, John, Robert et Jane) dont les parents sont Lillian Moller Gilbreth et Frank Bunker Gilbreth (ingénieurs de l'étude du mouvement) qui habitent une grande maison à Montclair dans le New Jersey.

Le deuxième tome est intitulé Six Filles à marier (en).

À travers ce roman, on trouve une apologie du Taylorisme dénuée d'esprit critique.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le roman a fait l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques :