Treemonisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Treemonisha est un opéra de Scott Joplin écrit en 1911.

Argument[modifier | modifier le code]

L’histoire montre Treemonisha, la seule femme afro-américaine éduquée du village, qui dirige les villageois hors de l’ignorance. La morale véhiculée par Joplin est qu’il voyait les problèmes des communautés afro-américaines et il croyait que l’égalité raciale viendrait avec l’éducation. On pourra faire l'analogie de Treemonisha avec la Flûte enchantée de Mozart dans lequel la connaissance et la sagesse de Zarastro sont opposées à l'obscurantisme de la reine de la nuit. Ici, une centaine d'années après Mozart, c'est aussi l'éducation qui est opposée à la superstition et à l'obscurantisme.

Musique[modifier | modifier le code]

La partition de cet opéra en trois actes a été publiée dans l'American Musician and Art Journal avec une critique assez importante. L'air final de l'acte 2 Aunt Dinah has blown the horn fut un succès discographique parmi les musiques de variété. Treemonisha n'est pas un opéra ragtime bien que certains airs en soient. Il a de nombreux accents romantiques inspirés par la musique européenne de l'époque. Les chœurs de Treemonisha sont d'excellente facture et montrent que Scott Joplin en maîtrisait parfaitement l'écriture.

Représentations[modifier | modifier le code]

Treemonisha fut un échec pour Scott Joplin car les Noirs n'allaient pas à l'opéra et les blancs ne voulaient pas aller voir un opéra écrit pour les Noirs. Sa fille a réussi à ce que cet opéra soit enfin monté. En 1972, l’opéra fut présenté pour la première fois au Morehouse College à Atlanta. Il fut joué avec un certain succès et gravé sur disque.

Treemonisha fut créée à Paris pour la première fois par la Compagnie Lester McNutt en 2005 au Théâtre Darius Milhaud et repris au même théâtre l'année suivante. La Compagnie donna trois représentations exceptionnelles à la Salle Adyar en 2008.

Il a été remonté au Châtelet en 2010 (nombreux extraits sur Youtube).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • CD Deutsche Gramophone STEREO-435709-2
  • 2 CD avec livre de 100 pages. Orchestration "historiquement authentique" par Rick Benjamin. The Paragon Ragtime Orchestra, dir. Rick Benjamin. New World STEREO-80720-2 2011 Anthology of Recorder Music, Canada