Trechtingshausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trechtingshausen
Trechtingshausen
Vue depuis le Rhin
Vue depuis le Rhin
Blason de Trechtingshausen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Mayence-Bingen
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Herbert Palmes
Partis au pouvoir SPD
Code postal 55413
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
07 3 39 058
Indicatif téléphonique 06721
Immatriculation MZ
Démographie
Population 1 000 hab. (31/12/2009)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 00′ 48″ N 7° 50′ 51″ E / 50.013333, 7.8475 ()50° 00′ 48″ Nord 7° 50′ 51″ Est / 50.013333, 7.8475 ()  
Altitude 97 m
Superficie 822 ha = 8,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Trechtingshausen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Trechtingshausen
Liens
Site web www.trechtingshausen.de

Trechtingshausen , anciennement Trechtlingshausen, est une petite commune de la vallée du Haut-Rhin moyen dans l'Arrondissement de Mayence-Bingen dans la Rhénanie-Palatinat (Allemagne).

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la période des royaumes francs Trechtingshausen appartenait à bas-Nahegau. Dans des enregistrements de 1135, nous apprenons que Trechtingshausen était le « paroisse de Saint-Clément » en possession de l'abbaye de Kornelimünster près d'Aix-la-Chapelle.

Le 6 septembre 1270 le monastère a vendu l'ensemble "de la paroisse de Saint-Clément" au chapitre de Sainte-Marie aux Marches à Mayence. Pendant 500 ans, Trechtingshausen a appartenu à l'Électorat de Mayence dont le siège est à Bingen. Après l'occupation de la rive gauche du Rhin par les troupes révolutionnaires françaises, les princes de l'église étaient expropriés et Trechtingshausen introduisit un administration française avec un maire à Niederheimbach.

Après les Sixième Coalition, Trechtingshausen resta avec un maire à Niederheimbach, dans le district de St. Goar, dans la Province rhénane.

Le nom de la ville dérive de Trajani castrum et donne à l'endroit une origine romaine. A un quart de lieu plus loin se trouvent les ruines de la chapelle de Saint-Clément. Au-dessus du village s'élèvent les ruines du Burg Reichenstein, aussi appelée château Falkenburg, le château Sonek ou Sanek, le Château de Rheinstein, le village de Niederheimbach et les ruines de “Heimburg” .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]