Trebur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trebur
Blason de Trebur
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Hesse Hesse
District
(Regierungsbezirk)
District de Darmstadt
Arrondissement
(Landkreis)
Gross-Gerau
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
3
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Arnold Juergen (social-démocrate du SPD)
Code postal 65468
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
06 4 33 014
Indicatif téléphonique 06147
Immatriculation GG
Démographie
Population 13 082 hab. (31/12/2008)
Densité 261 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 55′ 27″ N 8° 24′ 33″ E / 49.924167, 8.40916749° 55′ 27″ Nord 8° 24′ 33″ Est / 49.924167, 8.409167  
Altitude 85 m
Superficie 5 014 ha = 50,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Trebur

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Trebur
Liens
Site web www.trebur.de

Trebur est une commune d'Allemagne, dans la région de Hesse.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve dans la vallée du Rhin et est distante de Mayence, Wiesbaden, Francfort-sur-le-Main et Darmstadt d’environ 20 à 30 kilomètres.

La commune est voisine au nord de Ginsheim-Gustavsburg et Rüsselsheim, à l'est de Nauheim et Gross-Gerau, au sud de Riedstadt, et à l'ouest d’Oppenheim et Nierstein. Elle se compose de Gernsheim, de Hessenaue et de Trebur proprement dite, pour environ 13 000 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le peuplement dans la région remonte, d’après des fouilles archéologiques, à près de 7 000 ans (traces d’agricultures), et les Romains laissèrent aussi de nombreuses traces près de Trebur (camps, forts, routes…). Après la chute de l’Empire romain, la région de Trebur fut incorporée au royaume franc.

Trebur est mentionnée en tant que telle pour la première fois en 829 dans un document du roi Louis le Pieux, où elle est jointe au Palatinat. Entre 829 et 1077, le roi y séjourna 57 fois, et quelques réunions de la haute noblesse y furent tenues. L'empereur Henri IV était ainsi particulièrement lié à Trebur, et c’est là qu’il se maria en 1066. Excommunié par le pape, Henri IV fut menacé d'être déposé par la haute noblesse germaniquee en octobre 1076 à cette même place où il résidait. Cette menace obligea Henri à faire pénitence à Canossa. Après Henri IV, Trebur perdit son statut de cour du roi.

Cédée en 1248 au comté de Katzenelnbogen, elle fut ainsi rattachée à la Hesse en 1479. Avec la maison de Gernsheim, Trebur est depuis lors une grande place de Hesse, ce qui en 1832 a abouti à la création du district de Gross-Gerau, puis en 1977 à la fusion avec Gernsheim et Hessenaue dans le cadre de la réforme territoriale des localités pour former l’actuelle Trebur.

Vivre à Trebur[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Trebur a le plus faible taux de chômage du district de Gross-Gerau, sans doute dû à l’agriculture et au commerce. Souhaitant créer une cité respectueuse de l’environnement, calme et rurale, la municipalité agit pour développer une économie sociale et écologique. Trois zones industrielles parsèment le territoire, régulées par des plans d’aménagement urbain, et desservies par un fort nœud autoroutier et le proche aéroport de Francfort-sur-le-Main.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La municipalité, au centre du triangle urbain de Mayence, Wiesbaden et Francfort-sur-le-Main, profite de l’attrait rural et de la forte industrialisation de la région ce qui oblige la construction et l’entretien de nombreuses infrastructures sociales, touristiques et culturelles : cinq jardins d'enfants/garderies, trois écoles primaires, collège unique, quatre foyers culturels, une dizaine de musées, plus de cent associations, six églises (catholiques et évangéliques), trois centres sportifs, une piscine plein-air, deux bibliothèques…

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le tourisme de Trebur est assez développé : tourisme vert, sites historiques, culture… Deux hauts sites à voir :

  • L’Église Saint-Laurent évangélique: construite sur l'ancienne chapelle royale, elle possède de nombreux vestiges du temps des Carolingiens (façade est et partie ouest sont d’authentiques pièces du IXe siècle).
  • Le T1T : télescope de 1,20 mètre de diamètre, un des plus grands ouverts au public d’Europe, aux soins de Michael Adrian de la Fondation d’Astronomie de Trebur.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]