Trapster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Trapster.com

alt=Description de l'image logo-trapster.jpg.
Création Novembre 2007
Fondateurs Pete Tenereillo, Fondateur et CEO
Forme juridique Société
Slogan Votre Smartphone ou GPS vous alerte quand vous approchez d'un contrôle de vitesse
Site web www.Trapster.com

Trapster, reseau social d'alerte des controles de vitesse

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piégeur.

"Un reseau social de smartphone permettant aux automobilistes de se dépanner mutuellement"

Historique[modifier | modifier le code]

Trapster a été fondé en 2007 par Pete Tenereillo. Début 2009 Trapster revendiquait 500.000 utilisateurs, fin 2009 un million.

Fin 2011 Trapster revendique plus de 13 millions d'utilisateurs dans le monde et presque 5 millions de "dangers" signalés

Octobre 2011, début de la traduction en français du site web.

Le 1er décembre 2014, Trapster annonce par mail que le service s'arrêtera à la fin de l'année 2014 après 7 ans de fonctionnement[1].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les utilisateurs soumettent des emplacements de radars, dangers routiers ou autres indications (écoles, points de recharge électrique) depuis leur smartphones ou le site web et alertent tous les autres utilisateurs de Trapsters présent dans la zone. Une version high tech de l'appel de phare. Le système est totalement gratuit et basé sur le bénévolat.

Le système cartographique utilisé dans Trapster est Navteq.

Une multitude de jeux de voix [2] téléchargeables gratuitement, permet de personnaliser l'application.

Plateformes[modifier | modifier le code]

Trapster est téléchargeable sur le site web et fonctionne sur les smartphones suivants :

Trapster fonctionne également sur les navigateurs GPS suivants :

Fonctionnalités additionnelles[modifier | modifier le code]

Elle permet de repérer les alertes autour de son domicile, d'en ajouter et de "voter" sur la validité de ces alertes.

  • Le mode "caravane" permet de se suivre ou de suivre le déplacement d'un proche et de s'envoyer des messages
  • Le système "patrol" permet de maintenir la trace de passage des membres dans un sillage de 30min après qu'ils ont roulé sur un axe (même non-représenté sur la carte). Il est visible par une trace bleutée sur la carte.
  • Les utilisateurs peuvent créer des groupes de confiance, ou adhérer à des groupes existants pour une plus grande fiabilité des informations routières.
  • Les modérateurs du site, peuvent retirer les fausses alertes en fonction des votes et de leur connaissance du terrain.

comparaison[modifier | modifier le code]

Avantages :

  • Le site web et la base de données sont hébergés aux États-Unis et protégés par la constitution américaine.
  • La base de "pièges" est mondiale.
  • Hébergée sur un smartphone, l'application ne nécessite pas d'investissement supplémentaire.
  • Trapster est absolument gratuit, sans publicité.
  • Fonctionne également dans les pays où les avertisseurs communautaires sont interdits.
  • Avertit en cas de dépassement de la vitesse autorisée.


Inconvénients :

  • Le sens de déplacement n'est pas pris en compte.
  • Nécessite une couverture GSM/DATA (obligatoire).
  • Consomme des données sur un forfait DATA, environ 8Mo/jour en mode "widget" sans carte[5] (surfacturé à l'étranger) [6]
  • Communautaire, la base de données n'est pas officielle.
  • Peut être détourné de sa vocation première par des utilisateurs.
  • Carte de visualisation ayant des manques sur certaines régions du monde (Asie).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]