Transport sanitaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ambulance Fiat à ParisConstitue un transport sanitaire, tout transport d’une personne malade, blessée ou parturiente, pour des raisons de soins ou de diagnostic sur prescription médicale ou en cas d’urgence médicale, effectué à l’aide de moyens de transports terrestres, aériens ou maritimes, spécialement adaptés à cet effet.

Constitue un transport sanitaire, tout transport d’une personne malade, blessée ou parturiente, pour des raisons de soins ou de diagnostic sur prescription médicale ou en cas d’urgence médicale, effectué à l’aide de moyens de transports terrestres, aériens ou maritimes, spécialement adaptés à cet effet.

une activité réglementée[modifier | modifier le code]

En France, le transport sanitaire, est réglementé en termes de moyens mis en œuvre (véhicule, personnel…). Il faut le distinguer du transport de malade, qui peut être effectué selon des modalités libres.

Le critère de séparation entre transport sanitaire et transport de malade est lié à l'état du patient, évalué par le médecin, qui décide de prescrire ou non un transport sanitaire (SMUR, ambulance, Transport Assis Professionnalisé…) adapté à l'état du patient et au coût le plus adapté.

Ambulance VSAV71 des pompiers de Paris

des activités multiples[modifier | modifier le code]

On distingue deux types de transports sanitaires :

  • les « transports primaires » : il s'agit du transport du patient ou de la victime depuis le lieu du malaise ou de l'accident (domicile, voie publique, établissement recevant du public) vers la structure de soins ; on parle aussi parfois d'« évacuation » ;
  • les « transports secondaires » : il s'agit du transport du patient d'une structure de soins vers une autre, par exemple de l'hôpital vers un lieu de convalescence ou vers un autre hôpital.

des moyens diversifiées[modifier | modifier le code]

Le transport sanitaire peut se faire :

Évacuation sanitaire[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une « extraction » par une unité médicale avec différents moyens (hélicoptère, avion, ambulance, (navire-hôpital) d'une personne ayant été blessée sur un champ de bataille, dans une catastophe, accidentée ou souffrant d'un problème de santé. Ces évacuations sanitaires sont souvent réalisées par les armées.

données économiques du secteur[modifier | modifier le code]

remboursements de l'assurance maladie 
  • Les dépenses prises en charge par l'assurance maladie pour les patients qui se déplacent pour bénéficier de soins ou pour regagner son domicile après une hospitalisation se sont élevées en 2010, d'après la Cour des Comptes, à 3,5 milliards d'euros pour 5 millions de bénéficiaires[1];
  • À titre de comparaison, cette dépense représente l'équivalent de la moitié des remboursements des consultations chez les médecins généralistes.
  • En 2006, ces transports ont été effectués à 69 % par des ambulanciers (ambulance et VSL), le reste (31 %) par des taxis et des associations.
les entreprises d'ambulance 
  • En 2006, il y avait 4 887 établissements qui employaient 46 201 salariés.
les pompiers 
les sorties de véhicules de Pompiers sont prises en charge par les budgets de Collectivités Territoriales, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont gratuits... et la plupart du temps dans le cadre flou du « Prompt Secours » ou de la carence des ambulanciers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rapport 2012 sur l'application des lois de financement de la sécurité sociale - page 309

Liens externes[modifier | modifier le code]