Transport en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente diverses informations sur les infrastructures de transport en Italie.

Chemins de fer[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport ferroviaire en Italie.
  • total : 19 394 km, y compris Sardaigne et Sicile.
  • à voie normale (1,435 m) : 18 071 km ; dont 16 014 km exploités par les Ferrovie dello Stato (11 322 km électrifiés)
  • à voie métrique : 112 km (112 km électrifiés) ;
  • à voie étroite (0,950 m) : 1 211 km (153 km électrifiés) (1998)

Trenitalia SpA est l'entreprise ferroviaire (fret et voyageurs) du groupe FS.

Villes dotées d'un réseau de métro[modifier | modifier le code]

Villes dotées d'un réseau de tramway[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

  • total: 654 676 km
  • revêtues : 654 676 km (dont 6957 km d'autoroutes)
  • non revêtues : 0 km (1998)

Voies navigables[modifier | modifier le code]

2 400 km de différents types. Une seule voie d'importance, le .

Un cas particulier : Venise, ville dont presque tous les transports publics se font sur l'eau par « vaporettos », sortes de coches d'eau.

Lacs navigables[modifier | modifier le code]

Ports[modifier | modifier le code]

Augusta (Sicile), Bagnoli, Bari, Brindisi, Gela, Gênes, La Spezia, Livourne, Milazzo, Naples, Porto Foxi, Porto Torres (Sardaigne), Salerne, Savone, Tarante, Trieste, Mestre-Venise.

Marine marchande[modifier | modifier le code]

Aéroport[modifier | modifier le code]

Aéroports - avec pistes en dur[modifier | modifier le code]

Aéroports - avec pistes en terre[modifier | modifier le code]

  • total : 39
  • de 1500 à 2500 m : 2
  • de 1000 à 1500 m : 19
  • de moins de 1000 m : 18 (1999)

Conduites[modifier | modifier le code]

  • oléoducs : brut 1 703 km ; produits raffinés 2 148 km ;
  • gazoducs : 19 400 km.