Transfuge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le mensuel, voir Transfuge (revue).

Un transfuge est une personne qui change son allégeance à l'égard d'une nation ou d'une organisation politique, pour une autre. Ce terme nuançant la désertion militaire est souvent utilisé en anglais, comme synonyme de traître, dans les documents liés à des actes de défection ou trahison.

L'acte de défection est souvent entrepris d'une manière illégale, selon les lois de la nation ou de l'organisation politique que l'individu quitte. En cela, la défection diffère du changement de citoyenneté, qui généralement ne s'oppose aux lois d'aucune nation.

Durant la Guerre froide, les nombreuses personnes s'exilant du bloc de l'Est vers l'Occident étaient qualifiées de défecteurs (plutôt que de déserteurs). Mais des citoyens de l'Ouest firent défection à l'Est de la même manière : l'un des cas les plus célèbres est celui de l'espion britannique Kim Philby, qui s'exila en Union soviétique pour éviter les conséquences de la découverte de son rôle de taupe du KGB.

Dans certains cas, un défecteur peut résider dans son ancien pays ou son ancienne organisation politique, travaillant comme un agent ou un agent double.

Un transfuge en sciences économiques et sociales qualifie un individu qui quitte sa classe sociale d'appartenance (classe d'origine) pour une autre. (notions liées : prolétarisation, embourgeoisement, etc.)[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]