Transformers (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transformers (homonymie).

Transformers

Titre original Transformers : Generation 1
Genre Série d'animation
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Syndication
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 98
Durée 20 minutes
Diff. originale 17 septembre 198411 novembre 1987

Transformers (Transformers : Generation 1) est une série télévisée d'animation de science-fiction américaine en 98 épisodes de 25 minutes, réalisée par Nelson Shin. Produite par les Marvel Productions et Sunbow Productions, animée par Tōei et AKOM, elle a été diffusée pour la première fois aux États-Unis du 17 septembre 1984 au 11 novembre 1987 en syndication.

En France, la série a été diffusée à partir du 2 juin 1985[1] sur Canal+ dans l'émission Cabou Cadin et rediffusée en 1987 sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2 et en 1991 sur La Cinq dans l'émission Youpi !. Au Québec, la première saison, la majorité de la troisième et la quatrième ont aussi été doublées par Sonolab, et la série entière a été diffusée sur le réseau TVA.

Les Transformers sont des robots extraterrestres provenant de la planète Cybertron. Outre le fait d'être des êtres vivants intelligents malgré leur nature mécanique, ils ont la particularité d'avoir, pour des raisons de camouflage, développé la faculté de « transformer » leur apparence pour devenir des machines faisant partie de l’environnement où ils se trouvent. Sur Terre, ils se transforment surtout en véhicules, mais aussi en baladeur, radios, armes, téléphones portables, etc. Dans des versions plus tardives, certains ont même la capacité de se changer en animaux.

En principe, chaque Transformer possède une forme propre, qu'il obtient en scannant un appareil dont il veut prendre l'aspect. Une fois le scanner fait, la forme devient son mode de camouflage et le précédent est vraisemblablement oublié. Cependant quelques Transformers, les Triples-changeurs, ont démontré la capacité de prendre deux formes de véhicules à la fois.

Ces robots ont été inspirés par les jouets Diaclone sortis en 1980 au Japon, des robots avec la faculté de se transformer en objets inanimés puis en véhicules. En 1984, la société Hasbro s'est associée au japonais Takara pour lancer les jouets Transformers qui donnèrent naissance à une série de comic books publiés par Marvel Comics, ainsi que la série télévisée du même nom.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À l’origine, les Autobots et les Décepticons, des robots intelligents transformables, se livraient bataille sur la planète Cybertron. Depuis des millions d’années, la planète Cybertron est victime d’une guerre civile robotique. D’un côté, les Autobots, menés par leur chef Optimus Prime et de l’autre, les Décepticons dirigés par Mégatron.

Après des millénaires de luttes, la balance semble tourner à l’avantage des Décepticons et les Autobots ont perdu peu à peu tout contrôle. Il ne reste plus qu’une seule solution, monter à bord d’une navette Autobot, l’Arche, et trouver du combustible ailleurs.

Les Décepticons ne s’imaginent pas qu’en les poursuivant leur combat provoquerait leur perte à tous. Dans le feu du combat, l’Arche s’écrase sur la Terre dans une montagne d'Amérique du Nord. À bord de l’engin, aucun signe de vie.

4 millions d’années plus tard, l’ordinateur de bord, Télétraan 1, se remet en marche et commence à rassembler les robots, Autobot comme Décepticons. L’Arche envoie des sondes dans le monde entier pour repérer les engins utilisés par les humains, principalement les véhicules et recueille un maximum d’informations. Toutes ces bases de données serviront à l’ordinateur pour reconstruire les robots et les adapter. Optimus prime et ses Autobots vont affronter de nouveau Mégatron et ses Décepticons sur notre planète. Tandis que les Décepticons ont juré de s’emparer des ressources d’énergie de la Terre, les Autobots s’allient aux humains Spike (La Flèche) et Sparkplug (Malabar) pour les en empêcher.

Pour la deuxième saison, les Décepticons contrôlent encore Cybertron et Shockwave garde l’entrée du pont spatial, portail de téléportation qui rallie la Terre au Cybertron. Les Autobots disposent d’une escouade de dinosaures robot, les Dinobots. Efficaces mais avec un intellect limité, les Dinobots ont comme chef le tyrannosaure Grimlock, violent et jalousant l’autorité d’Optimus Prime. On voit arriver de nouvelles troupes plus mobiles, la création d’équipes de combineurs et des luttes qui s’étendent dans l’espace comme dans le temps.

La Guerre des robots[modifier | modifier le code]

On est en 2005 où Mégatron a conquis la planète Cybertron. Il réunit son équipe et débarque sur Terre à bord d’une navette autobot, réquisitionnée au passage et l’équipage tué. Les Décepticons arrivent sur Autobot Ville et la prennent d’assaut par surprise. Cette fois-ci, les Décepticons veulent en finir. Après un long siège, Optimus Prime et les Dinobots arrivent pile à temps alors que la majorité de leur camarades ont déjà été mis hors d’état. Optimus aussi veut en finir. « Mégatron doit être repoussé, quel que en soit le prix », dira-t-il avant de se lancer sur le champ de bataille. Malheureusement, la bataille d’Autobot Ville sera fatale à Optimus qui réussira lui seul à reprendre le dessus et trouvera encore la force au seuil de la mort de transmettre la Matrice, symbole du commandement, à son second et frère d’armes, Ultra Magnus. De son côté, Mégatron sera laissé pour mort dans l’espace par Starscream, trop heureux de prendre la tête des Décepticons. Mais alors que Mégatron semblait parti dans le vide spatial jusqu’à la fin des temps, la planète vivante, Unicron, conclut un marché selon lequel il utilise son pouvoir pour reformater Mégatron en Galvatron et ses subordonnés en un nouvel escadron. Galvatron redevient maître, pourchasse les Autobots survivants, s’empare de la Matrice et la délivre à Unicron, mais se fait engloutir après une trahison manquée, ce qui provoque Unicron à dévaster Cybertron. Le film se termine par le déchaînement du pouvoir de la Matrice qui sauve la planète et qui reviendra à Hot Rod, l’autobot qui a involontairement précipité Optimus Prime vers la mort. Il deviendra Rodimus Prime.

Saisons finales[modifier | modifier le code]

Pour la troisième saison, on voit un Rodimus Prime incertain, hésitant et dans l’ombre de son prédécesseur, Optimus Prime. Mais peu à peu, il arrive à maturité. Les Autobots sont enfin maîtres de Cybertron et coordonne avec l’Autobot Ville devenu Métroplex, mais les Décepticons tentent, par des mésaventures intergalactiques, de les détrôner. Cédant à la pression populaire, Optimus Prime sera ramené à la vie et sauvera les Autobots et même les Décepticons dans un ultime combat où il sacrifiera l’énergie de la Matrice. Moment rare, en remerciement, Galvatron fait la paix avec Optimus Prime, établissant la paix entre les deux clans ennemis.

Dans la mini-série La Renaissance, la guerre reprend toutefois lorsqu'un raids décepticon pousse une équipe d’Autobots à poursuivre l’ennemi jusqu'à la planète Nebulos. Les deux factions sont amenées à remplacer leurs têtes ou armes par des Nebulons autotchones et ainsi devenir les Headmasters à tête transformable et les Targetmasters à arme transformable.

Personnages[modifier | modifier le code]

Autobots[modifier | modifier le code]

Decepticons[modifier | modifier le code]

  • Décepticons principaux :
    • Mégatron : chef des Décepticons
    • Starscream : sous-chef, commandant aérospatial
    • Skywarp : guerrier aérien téléporteur
    • Thundercracker : guerrier aérien pyromane
    • Soundwave : espion, responsable de la communication, scientifique
    • Shockwave : commandant des Décepticons sur Cybertron
  • Décepticons secondaires :
    • Astrotrain : triple-changeur, transporteur
    • Blitzwing : triple-changeur, commando
    • Ramjet : guerrier aérien
    • Dirge : guerrier aérien
    • Thrust : guerrier aérien
  • Combineurs Décepticons
  • Décepticons après le film de 1986

Unicron[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Transformers
  • Titre français : Transformers
  • Réalisation : Nelson Shin
  • Scénario : Flint Dille
  • Production : Jay Bacal
  • Animation : Tōei (Japon) et AKOM (Corée du Sud)
  • Sociétés de production : Marvel Productions et Sunbow Productions
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genre : Animation, science-fiction
  • Nombre d'épisodes : 98 (4 saisons)
  • Durée : 20 minutes
  • Date de première diffusion : Drapeau des États-Unis États-Unis : 17 septembre 1984

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix anglaises[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

La liste des épisodes ci-après respecte l'ordre original de diffusion aux États-Unis.

Première saison (1984)[modifier | modifier le code]

  1. Plein la vue, 1re partie (More Than Meets The Eye, Part 1)
  2. Plein la vue, 2e partie (More Than Meets The Eye, Part 2)
  3. Plein la vue, 3e partie (More Than Meets The Eye, Part 3)
  4. Pont spatial (Transport to Oblivons)
  5. La Formule (Roll For It)
  6. Le Cosmitron (Divide and Conquer)
  7. Le Feu dans le ciel (Fire in the Sky)
  8. S.O.S. Dinobots (S.O.S. Dinobots)
  9. Le Feu dans la montagne (Fire on the Moutain)
  10. La Guerre des Dinobots (War of the Dinobots)
  11. L'Ultime Destin, 1re partie (The Ultimate Doom : Brainwash, Part 1)
  12. L'Ultime Destin, 2e partie (The Ultimate Doom : Search, Part 2)
  13. L'Ultime Destin, 3e partie (The Ultimate Doom : Revival, Part 3)
  14. Générateur exponentiel (Countdown to Extinction)
  15. Les Insecticons (A Plague of Insecticons)
  16. La Guerre du métal lourd (Heavy Metal War)

Deuxième saison (1985-1986)[modifier | modifier le code]

  1. Autobot Laflèche (Autobot Spike)
  2. Rollo (Changing Gears)
  3. Ville d'acier (City of Steel)
  4. L'Attaque des Autobots (Attack of the Autobots)
  5. Le Traître (Traitor)
  6. L'Immobilisateur (The Immobilizer)
  7. Roule (The Autobot Run)
  8. L'Atlantis (Atlantis, Arise!)
  9. Le Jour des machines (Day of the Machines)
  10. Entrée du Ninja (Enter the Nightbird)
  11. Double Primus (A Prime Problem)
  12. Le Cœur (The Core)
  13. Le Syndrome des Insecticons (The Insecticon Syndrome)
  14. Île des Dinobots, 1re partie (Dinobot Island, Part 1)
  15. Île des Dinobots, 2e partie (Dinobot Island, Part 2)
  16. Les Constructeurs (The Master Builders)
  17. Les Voitures volées (Auto Berserk)
  18. Microbots (Microbots)
  19. L'Ultime Plan de Mégatron, 1re partie (Megatron's Master Plan, Part 1)
  20. L'Ultime Plan de Mégatron, 2e partie (Megatron's Master Plan, Part 2)
  21. La Fugue des Dinobots, 1re partie (Desertion of the Dinobots, Part 1)
  22. La Fugue des Dinobots, 2e partie (Desertion of the Dinobots, Part 2)
  23. Tempo délaissé (Blaster Blues)
  24. Les Décepticons dans la cour du roi Arthur (A Decepticon Raider in King Arthur's Court)
  25. Le Lagon d'or (The Golden Lagoon)
  26. Le Dieu (The God Gambit)
  27. Faire des pistes (Make Tracks)
  28. La Pièce de l'enfant (Child's Play)
  29. La Quête pour la survie (Quest for Survival)
  30. Le Secret d'Oméga Suprême (The Secret of Omega Supreme)
  31. Le Joueur (The Gambler)
  32. Kremzeek (Kremzeek!)
  33. La mer change (Sea Change)
  34. La Prise de pouvoir (Triple Takeover)
  35. Optimus chassé (Prime Target)
  36. Club de danse (Auto-Bop)
  37. La Recherche d'Alpha Trion (The Search for Alpha Trion)
  38. La Fille qui aimait Survolo (The Girl Who Loved Powerglide)
  39. Treuil va à Hollywood (Hoist Goes Hollywood)
  40. La Clé pour Vecteur Sigma, 1re partie (The Key to Vector Sigma, Part 1)
  41. La Clé pour Vecteur Sigma, 2e partie (The Key to Vector Sigma, Part 2)
  42. Attaque aérienne (Aerial Assault)
  43. La Guerre du passé (War Dawn)
  44. Europe 2000 (Trans-Europe Express)
  45. La Rouille cosmique (Cosmic Rust)
  46. La Brigade d'Égo (Starcream's Brigade)
  47. La Revanche de Bruticus (Revenge of Bruticus)
  48. Simuler (Masquerade)
  49. Le BOT (B.O.T.)

Troisième saison (1986-1987)[modifier | modifier le code]

  1. Les Cinq Visages de l'obscurité, 1re partie (The Five Face of Darkness, Part 1)
  2. Les Cinq Visages de l'obscurité, 2e partie (The Five Face of Darkness, Part 2)
  3. Les Cinq Visages de l'obscurité, 3e partie (The Five Face of Darkness, Part 3)
  4. Les Cinq Visages de l'obscurité, 4e partie (The Five Face of Darkness, Part 4)
  5. Les Cinq Visages de l'obscurité, 5e partie (The Five Face of Darkness, Part 5)
  6. L'étude (The Killing Jar)
  7. Chaos (Chaos)
  8. Sombre Réveil (Dark Awakening)
  9. La Fête (Surprise Party)
  10. Le Paradis des fous (Madman's Paradise)
  11. Le Monde de la toile (Web World)
  12. Massacre en do mineur (Carnage in C-Minor)
  13. La Fenêtre du temps (Forever is a Long Time Coming)
  14. Se battre ou s'enfuir (Fight or Flee)
  15. Le Vol dans la nuit (Thief in the Night)
  16. Le Fantôme d'Égo (Starcream's Ghost)
  17. Le Fantôme dans la machine (Ghost in the Machine)
  18. La Planète des cauchemars (Nightmare Planet)
  19. Le Monstre des profondeurs (The Dweller in the Depths)
  20. L'Arme ultime (The Ultimate Weapon)
  21. La Grande Émission de 2006 (The Big Broadcast of 2006)
  22. Le Journal des Quintessons (The Quintesson Journal)
  23. Seulement humain (Only Human)
  24. L'Appel des primitifs (Call of the Primitives)
  25. La Nouvelle Intelligence de la Menace (Grimlock's New Brain)
  26. L'argent, c'est tout (Money is Everything)
  27. Le Visage du Nijika (Face of the Nijika)
  28. Le Fardeau d'être chef (The Burden Hardest to Bear)
  29. Le Retour d'Optimus, 1re partie (The Return of Optimus Prime, Part 1)
  30. Le Retour d'Optimus, 2e partie (The Return of Optimus Prime, Part 2)

Quatrième saison (1987)[modifier | modifier le code]

  1. La Renaissance, 1re partie (Rebirth, Part 1)
  2. La Renaissance, 2e partie (Rebirth, Part 2)
  3. La Renaissance, 3e partie (Rebirth, Part 3)

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Films en prises de vues réelles[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jeux vidéo Transformers.

Publications[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

  • Marvel Comics
    • The Transformers #1-80 volumes (1981-1991)
    • The Transformers : The Movie (1986)
    • The Transformers : Generation 2 (1993)
    • New Avengers/Transformers (2007)
  • Dreamwave Productions
    • The Transformers/G.I. Joe (2003) - crossover
    • The Transformers/G.I. Joe II : Divided Front
    • The Transformers : More Than Meets The Eye
    • The Transformers : Generation 1 : Prime Directive
    • The Transformers : Generation 1 : War and Peace (vol.2)
    • The Transformers : The War Within
    • The Transformers : The War Within : The Dark Ages (vol.2)
    • The Transformers : The War Within : The Age of Wrath
    • The Transformers : Generation 1 (vol.3, 1-#10)
    • The Transformers : Armada
    • The Transformers : Energon
  • IDW Publishing
    • The Transformers : The War Within - Dark Ages (2003)
    • The Transformers : The War Within (2004)
    • The Transformers : Escalation (2006)
    • The Transformers : Infiltration (2006)
    • The Transformers : Stormbringer (2006)
    • The Transformers Spotlight : Shockwave (2006)
    • The Transformers : The Movie Adaption (2007)
    • The Transformers : Devastation (2007)
    • The Transformers : Megatron Origin (2007)
    • The Transformers : Target : 2006 (2007)
    • The Transformers Spotlight : Ramjet (2007)
    • The Transformers Spotlight : Soundwave (2007)
    • The Transformers Spotlight : Optimus Prime (2007)
    • The Transformers : Saga of the Allspark (2008)
    • The Transformers : Revenge of the Fallen Movie Prequel : Alliance (2008)
    • The Transformers : The Reign of Starscream (2008)
    • The Transformers Animated : The Arrival (2008)
    • The Transformers : Maximum Dinobots (2008)
    • The Transformers : Focus on Decepticons (2008)
    • The Transformers Spotlight : Grimlock (2008)
    • The Transformers Spotlight : Mirage (2008)
    • The Transformers : All Hail Megatron (2008-2009) 11 volumes...

Livres-jeux[modifier | modifier le code]

  • Dave Morris, Le Choc des Robots (Highway Clash), 1987
  • Dave Morris, L'Île de la Peur (Island of Fear), 1987
  • Dave Morris, La Guerre des Robosaures (Dinobot War), 1987
  • Dave Morris,, Le danger vient des étoiles (Peril from the Stars), 1987

Jouets[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jouets Transformers.

Jeu de cartes à collectionner[modifier | modifier le code]

Jeux de société[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Transformers sur L'Encyclopédie des dessins animés », sur Toutelatele.com (consulté le 9 novembre 2012)