Tramway de Constantine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway de Constantine
ترامواي قسنطينة
Situation Drapeau de l'Algérie Constantine
Type Tramway
Entrée en service 4 juillet 2013
Lignes 1
Rames 27 Alstom Citadis
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Setram (Groupe RATP)
Réseaux connexes Télécabine de Constantine

Le tramway de Constantine est un système de transport en commun en site propre desservant la ville de Constantine, au nord-est de l'Algérie[1],[2]. Un premier tronçon de 8.9 kilomètres comprenant 10 stations entre le stade Ben-Abdelmalek-Ramdhan et la cité Zouaghi[3] est mis en service le 4 juillet 2013[4].

Construction[modifier | modifier le code]

La construction clé en main du tramway de Constantine a été confiée aux groupes Pizzarotti et Alstom. Pizzarotti a en charge l’ingénierie générale ainsi que le génie civil. Alstom fournit le système d'exploitation (voies, équipements d’énergie, caténaire, signalisation ferroviaire, télécommunications, billettique), les équipements de l’atelier-garage de Zouaghi ainsi que le matériel roulant[5]. Les travaux ont débuté en août 2008[3].

Exploitation[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 2012, le groupe RATP annonce avoir obtenu l'exploitation et la maintenance de tous les projets de tramways algériens, y compris le tramway de Constantine, dans le cadre d'un joint venture[6]. RATP Dev dirige cette société commune, la « Société d'exploitation des tramways » (Setram), dont elle est actionnaire à 49 %, aux côtés de l'ETUSA (36 %) et de l'Entreprise du métro d'Alger (EMA, 15 %)[6],[7],[8],[9]. Depuis le 1er octobre 2012, cette coentreprise dirigée par Pierre Schbath est chargée de l’exploitation, de la préparation à l’exploitation, ainsi que de l’entretien et de la maintenance des réseaux de tramway en Algérie (sauf la maintenance pour Alger)[6],[10].

Le tramway a été mis en service commercial le 4 Juillet 2013 après un mois d'essais a blanc. Il transportera 70 000 passagers par jour.

Le projet confié au groupement Alstom-Pizzarrotti, et a couté 44 milliards de dinars, soit près de trois fois son estimation initiale, est désormais considéré le plus coûteux par rapport à ceux d’Alger et d’Oran, ce qui fait une moyenne de 4,88 milliards de dinars par kilomètre.

la SETRAM précise que les voyageurs auront le choix entre un ticket de 40 DA valable pour un seul voyage, ou un carnet de 10 tickets pour le prix de 320 DA, alors qu’une formule d’abonnement sera proposée ultérieurement aux intéressés[11].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le tramway de Constantine est équipé de 27 rames Citadis 402 construites par Alstom dans son usine de Santa Perpètua de Mogoda, en Espagne[5]. La première rame a été livrée le 24 septembre 2011[5].

Projets[modifier | modifier le code]

Les autorités algériennes prévoient de compléter la première ligne par deux tronçons supplémentaires, réalisés en fourche depuis le terminus de Zouaghi. Il s'agit d'une part d'une branche de 2,7 km vers l'aéroport Mohamed Boudiaf et d'autre part d'un tronçon vers la nouvelle ville Ali Mendjeli[12].

Accidents[modifier | modifier le code]

Le 11 septembre 2013 à 16h15 environ près du terminus Zouaghi deux adolescents qui traversaient les rails en passant derrière une rame de tramway furent percutés par une seconde qui passait de l'autre côté. Une victime est morte sur le coup tandis que le second adolescent fut grièvement blessé [13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Joint venture formed to run Algerian tramways », sur railwaygazette.com,‎ 28 mai 2012 (consulté le 30 mai 2012)
  2. « Le tramway de Constantine sera livré en juin 2013 », sur latribune-online.com,‎ 30 octobre 2012 (consulté le 28 novembre 2012)
  3. a et b « Le tramway de Constantine livré fin 2012 », sur tsa-algerie.com,‎ 25 novembre 2012 (consulté le 28 novembre 2012)
  4. « Algérie : le tram de Constantine inauguré », La vie du rail et des transports,‎ 4 juillet 2013 (consulté le 4 juillet 2013)
  5. a, b et c « Alstom a livré les premières rames du tramway Citadis de Constantine », sur alstom.com,‎ 26 septembre 2011 (consulté le 31 mai 2012)
  6. a, b et c [PDF] « RATP Dev se renforce en Algérie et se voit confier l’exploitation et la maintenance des futurs projets de tramway algériens, en partenariat avec l’EMA et l’ETUSA », sur ratp.fr,‎ 24 mai 2012 (consulté le 30 mai 2012)
  7. « RATP Dev va exploiter le tramway d'Alger », sur mobilicites.com,‎ 25 mai 2012 (consulté le 31 mai 2012)
  8. Initialement, la répartition entre les partenaires algériens était différente (30 % EMA et 21 % ETUSA).
  9. « Où sont les 120 contrôleurs de la SETRAM ? », sur elwatan.com,‎ 4 novembre 2012 (consulté le 6 novembre 2012)
  10. « L'exploitation confiée à la société algéro-française SETRAM : La mise en service commerciale du tramway pour début mai 2013 », sur vitaminedz.com,‎ 21 novembre 2012 (consulté le 28 novembre 2012)
  11. « Mise en service commercial du tramway »
  12. « Extension de la ligne du tramway de Constantine : un tronçon prévu vers l’aéroport », sur aps.dz,‎ 31 mai 2012 (consulté le 28 novembre 2012)
  13. « CONSTANTINE : Un mort et un blessé grave dans un accident du tramway », sur elwatan.com,‎ 11 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]