Traite de la fourrure maritime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte des espèces de loutre de mer chassées

La traite de la fourrure maritime était principalement axé sur la loutre de mer, dont les fourrures était acquises des populations indigènes de la côte nord-est du Pacifique (en) et des Premières Nations de l'Alaska (en).

Les fourrures étaient vendues en Chine, ou échangées contre de la porcelaine, de la soie, du thé ou d'autres biens qui étaient ensuite revendus en Europe. Les fourrures britanniques et américaines arrivaient en Chine par le port de Canton, alors que les marchandises russes étaient importées via la Mongolie et plus précisément par la ville de Kiakhta (aujourd'hui ville russe).

Bien que les Russes aient été les pionniers en ce qui concerne l'exploitation de la fourrure maritime, ce sont les Anglais et les Américains qui ont ensuite eu le monopole en chassant sur la côte de la Colombie-Britannique. La Compagnie de la Baie d'Hudson et la Compagnie russe d'Amérique ont été les deux plus grands acteurs.

Russie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Traite des fourrures en Sibérie.

La traite des fourrures par les Russes dans le Nord-Ouest du Pacifique a commencé après les voyages d'exploration de Vitus Béring et Aleksei Chirikov en 1741 et 1742. Leurs voyages ont démontré que l'Asie et l'Amérique n'étaient pas connectés, mais navigables et que les eaux étaient riches en fourrures[1]. Des commerçants de fourrures autonomes, principalement des promyshlenniki[2], se lancent dans des expéditions à partir de la péninsule de Kamchatka, en se dirigeant en premier vers les lieux les plus rapprochés tels les îles Komandorski.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Derek Pethick, First Approaches to the Northwest Coast, Vancouver, J.J. Douglas,‎ 1976, 26–33 p. (ISBN 0-88894-056-4)
  2. (en) Michael Oleksa, Orthodox Alaska: A Theology of Mission, St Vladimir's Seminary Press,‎ 1992 (ISBN 978-0-88141-092-1, lire en ligne), p. 82

Voir aussi[modifier | modifier le code]