Trait de plume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes du Dauphin de France en trait de plume par Jean de Beaugrand, 1604.
Un trait de plume du milieu du XVIIe siècle d'après une gravure de Jacques Callot
Portrait équestre de Frederik III par Andreas Reinhard, 1709.

Le trait de plume est une des techniques de la calligraphie. À l'origine, les calligraphes ou maîtres écrivains prirent l'habitude de décorer les pages qu'ils copiaient avec des ornements appelés cadeaux, sortes de croisillons tracés sans lever la plume. L'origine du mot est latine : catena (fil).

À partir de là, certains firent des dessins plus élaborés, représentant des personnages, des animaux, des scènes entières parfois copiées sur des gravures de l'époque. Parmi les plus habiles en ce genre, on trouve au XVIIe siècle Jean de Beaugrand ou Balderic van Horicke et au XVIIIe siècle Pierre-Jean-Paul Berny de Nogent.

La technique du trait de plume se perpétua assez longtemps durant le XIXe siècle pour l'ornementation des pages de titre des éditions musicales. On en trouve aussi des exemples dans l'ornementation typographique, et accessoirement chez certains artistes du XXe siècle (Pablo Picasso, Valentine Hugo, Jean Cocteau. L'étude de Jérôme Peignot est la seule qui présente cette technique dans sa continuité jusqu'au XXe siècle.

En anglais, cette technique est dite lineography.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Peignot, Du trait de plume aux contre-écritures. Paris : J. Damase, (1983). 176 p., ill.
  • George Hanton, French Lineography. New York : 1927.

Annexes[modifier | modifier le code]