Traité de libre échange États-Unis-Chili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le traité de libre échange États-Unis-Chili a été signé le 6 juin 2003, ratifié par la Chambre des représentants le 24 juillet 2003 à la suite d'un vote de 270 pour, et 156 contre et ratifié par le Sénat le 31 juillet 2003 à la suite d'un autre vote donnant 65 pour et 32 contre[1],[1]. Le président George W. Bush a signé le United States-Chile Free Trade Agreement Implementation Act le 3 septembre 2003[2],[2]. Ce traité est mis en place par les deux pays depuis 1er janvier 2004.

Les avis des personnes soutenant ce traité[modifier | modifier le code]

Les personnes qui soutiennent ce traité affirment que la baisse des droits de douane va accroître les commerce entre les deux pays[3],[4].

Les avis des personnes ne soutenant pas ce traité[modifier | modifier le code]

Les opposants à ce traité affirment que le Chili va de plus en plus dépendre des États-Unis pour l'exportation des matières premières et que cela va accroître les inégalités sociales au chili[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b {en}[1]
  2. a et b {en}[2]
  3. {en}USTR Site on Chile FTA
  4. American Enterprise Institute 2006 Event: "U.S.-Chile Free Trade Agreement: Building on Success"
  5. {en}Citizens' Trade Campaign Site on Chile FTA