Traité de York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Traité de York est un traité signé en 1237 entre Henri III d'Angleterre et Alexandre II d'Écosse, fixant la frontière entre l'Angleterre et l'Écosse.

Historique[modifier | modifier le code]

La frontière ainsi définie allait du Solway Firth à l'ouest à l'embouchure de la Tweed à l'est. Elle demeure la frontière actuelle à l'exception d'une zone autour de Berwick-upon-Tweed, récupérée par les Anglais en 1482. Par le Traité de York, Alexandre II abandonna les revendications de l'Écosse sur les territoires de Northumbrie et de la Cumbria.