Traité de Ramla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le traité de Ramla fut signé par Saladin et Richard cœur de lion le 2 septembre 1192 après la bataille d'Arsouf.

Les termes du traité prévoyaient que Jerusalem resterait sous contrôle musulman mais la ville serait cependant ouverte aux pèlerinages chrétiens. Par ailleurs le traité réduisait le royaume latin à une bande côtière qui s'étendait de Tyr à Jaffa. Ni Saladin ni Richard n'étaient satisfaits de l'accord mais ils n'avaient guère le choix. Le dirigeant musulman avait été affaibli par les épreuves et les dépenses de la guerre et l'autorité du roi Richard était menacée en Angleterre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Axelrod, Alan and Charles L. Phillips, editors. "Encyclopedia of Historical Treaties and Alliances, Vol. 1". Zenda Inc., New York, 2001. ISBN 1-57958-326-1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]