Traité de Breslau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le traité de Breslau signé le 11 juin 1742 entre Frédéric II de Prusse et Marie-Thérèse d'Autriche met fin à la première guerre de Silésie. Par ce traité, l'Autriche cède presque toute la Silésie à la Prusse sauf les districts de Troppau, Teschen, et Jägerndorf.

Les annexions de la Prusse sous le Frederic II: Silesie en 1742, la Frise orientale en 1744, Prusse royale avec le District de Netze lors de la première Partition de la Pologne en 1772, Mansfeld en 1780

La ligne rouge montre les frontières historiques de la Silèsie qui fut stable durant environ 1000 ans. La partie grise montre la partie de la Silésie conquise par la Prusse sur les Autrichiens après la paix de Breslau (1742). La partie jaune montre la partie conservée par les Autrichiens. On peut y voir les villes de Opava, Krnov et Cieszyn; La partie rose montre la Silésie Polonaise: le duché de Oświęcim et de Zator, avec Biała, plus tard appelé Bielsko-Biała, et le duché de Siewierz.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Silesian Wars. (2006). In Encyclopædia Britannica. Retrieved June 11, 2006, from Encyclopædia Britannica Premium Service