Traité de Baden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Membres du congrès pour la paix de Baden en 1714, peinture de Johann Rudolf Huber

Le Traité de Baden est le traité qui mit fin aux hostilités entre la France et le Saint-Empire romain germanique qui étaient en guerre depuis la Guerre de Succession d'Espagne. Il fut signé le 7 septembre 1714 à Baden en Suisse et complétait les Traités d'Utrecht (1713) et le Traité de Rastatt (6 mars 1714) par lequel l'Empereur Charles VI du Saint-Empire acceptait le traité d'Utrecht au nom de la monarchie des Habsbourg. Les signataires du traité de Baden convinrent des termes formels de paix qui manquaient jusqu'alors, ce qui mit fin au dernier des nombreux conflits suscités par la guerre de succession d'Espagne.

  • Le traité donnait à l'Autriche les Pays-Bas méridionaux et les territoires espagnols en Italie à savoir Naples (mais pas la Sicile), Milan, Mantoue et la Sardaigne.
  • Le traité permettait à la France de conserver l'Alsace et donnait la rive droite du Rhin,(Brisgau), à l'Autriche.
  • Les Princes électeurs de Bavière et Cologne étaient réinstallés dans leurs territoires et possessions.
  • L'empereur Charles VI gardait le titre de roi d'Espagne et la succession espagnole -qui n'avait en fait aucune valeur puisque le pouvoir en Espagne était entièrement détenu par le roi Philippe V d'Espagne.

La conférence de paix qui tenait place à Baden dès le 24 mai et finissait avec la signature du traité le 7 septembre a été décrite en détail dans le journal du banneret de Baden, Caspar Joseph Dorer (1673-1754)[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Das Diarium des Badener Friedens 1714 von Caspar Joseph Dorer. Mit Einleitung und Kommentar herausgegeben von Barbara Schmid., Baden, Hier und Jetzt,‎ 2014 (ISBN 3-03919-327-1[à vérifier : ISBN invalide])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]