Tragédie de Saint-Pierre-de-Clairac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La tragédie de Saint-Pierre-de-Clairac désigne un crime de guerre survenu le 7 juin 1944 à Saint-Pierre-de-Clairac, dans le département français du Lot-et-Garonne. Onze personnes sont fusillées (laissant 11 orphelins) et deux ensembles d'habitation de la commune sont incendiés[1] par le régiment Der Führer de la 2e division SS Das Reich des Waffen-SS, sous le commandement du Sturmbannführer Adolf Diekmann[2], et sous la conduite de la Gestapo d'Agen.

Les faits interviennent peu après le crime de guerre de Laclotte survenu le même jour dans la commune de Castelculier.

Cérémonie[modifier | modifier le code]

Depuis ce drame, une cérémonie du souvenir a lieu tous les 7 juin sur les lieux de la tragédie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]