Trafic QRP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le trafic QRP est un mode de communication radioamateur qui consiste à utiliser de faibles puissances d'émission tout en cherchant à augmenter la distance des liaisons. Le terme QRP provient du code Q international utilisé dans les radiocommunications et dans lequel « QRP » et « QRP ? » sont utilisés respectivement pour demander à un correspondant de réduire sa puissance ou pour lui demander : « dois-je réduire ma puissance ? ». Le contraire de QRP est QRO ou trafic à grande puissance.

Un émetteur–récepteur de quelques watts[1].
Station transportable QRP
Un émetteur QRP
Station transportable QRP Elecraft KX1
Station transportable Elecraft K2
Station transportable avec alimentation solaire

Philosophie[modifier | modifier le code]

En général les radioamateurs utilisent des puissances comprises entre 50 et 100 watts. Les adeptes du trafic QRP considèrent qu'il n'est pas toujours nécessaire d'user de tant de puissance, que c'est du gaspillage et qu'on augmente ainsi les risques de gêner le voisinage en provoquant des interférences électromagnétiques avec les téléviseurs, les récepteurs de radio, les téléphones sans fil, etc.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1961, les membres du QRP Amateur Radio Club International (QRP ARCI), sous l'égide de son fondateur, un radioamateur de Californie, Harry Blomquist, K6JSS, définissent le QRP comme étant le fait d'utiliser une puissance d'émission inférieure à 100 W HF.
En 1979, les membres du QRP Amateur Radio Club International, prennent conscience du fait qu'il était possible d'établir des liaisons sur ondes courtes avec des puissances bien inférieures à 100 W et ils modifient leur règlement en limitant la puissance à 5 W output en télégraphie et à 10 W PEP[2] output en bande latérale unique (BLU)[3].
En Grande-Bretagne, le G-QRP club, sous l'impulsion de son fondateur, le Révérend George Dobbs, G3RJV, défend l'idée de faire de l'émission avec moins de 3 W input. En 1980 les membres du G-QRP se rallient à la décision du QRP Amateur Radio Club International et adoptent les mêmes limites de puissance. Par ailleurs Le G-QRP Club développe l'idée d'une radio d'amateur à la portée de tous, basée sur le concept « petite puissance, appareillage simple, de préférence construit par l'utilisateur, et antenne modeste »[4].
Le mouvement QRP était né et, depuis 1995, ces deux clubs ont une audience internationale.

Pratique du « QRP »[modifier | modifier le code]

Antennes Yagi 50 MHz, 144 MHz, 432 MHz, 2,3 GHz, 5,7 GHz de F6KPL

Tout le monde n'est pas d'accord sur la définition de la puissance QRP. La plupart des adeptes du trafic QRP considèrent que pour l'émission en code Morse (CW), en modulation d'amplitude (AM), en modulation de fréquence (FM), et pour la transmission de données, la puissance de sortie de l'émetteur doit être de 5 W ou moins, le maximum raisonnable pour la bande latérale unique (BLU) n'est pour l'instant pas tranché. D'autres pensent que la puissance PEP (Peak Envelope Power) doit être de 10 W ou moins. En règle générale, le trafic QRP se fait même avec moins de 5 W, parfois avec seulement 100 mW ou en dessous.

Le trafic en QRP est extrêmement délicat car les difficultés inhérentes à la propagation des ondes sont les mêmes que pour les radioamateurs qui opèrent de fortes puissances, mais avec en plus le handicap d'être reçu avec des signaux très faibles, toutes choses étant égales par ailleurs. Les amateurs de QRP essaient de compenser cette faiblesse par leur grande habileté d'opérateur et par la mise en place de systèmes d'antennes très efficaces.

Le trafic QRP est particulièrement apprécié des opérateurs en télégraphie (CW), et de ceux qui utilisent les nouvelles techniques de transmission numérique.

Fréquences recommandées[modifier | modifier le code]


• Liste des fréquences recommandées pour le « QRP » :
Fréquences « QRP » par bandes Radiotélégraphie CW Radiotéléphonie BLU Voix numérique[5]
Bande des 2 kilomètres Toute la bande sans recommandation sans recommandation
Bande des 630 mètres Toute la bande sans recommandation sans recommandation
Bande des 160 mètres 1,843 MHz sans recommandation sans recommandation
Bande des 80 mètres 3,560 MHz 3,690 MHz 3,630 MHz
Bande des 60 mètres[6] 5,335 MHz 5,335 MHz sans recommandation
Bande des 40 mètres 7,030 MHz 7,090 MHz 7,070 MHz
Bande des 30 mètres 10,106 MHz et 10,116 MHz sans recommandation sans recommandation
Bande des 20 mètres 14,060 MHz 14,285 MHz 14,130 MHz
Bande des 17 mètres 18,086 MHz 18,130 MHz 18,150 MHz
Bande des 15 mètres 21,060 MHz 21,285 MHz 21,180 MHz
Bande des 12 mètres 24,906 MHz 24,950 MHz 24,960 MHz
Bande des 10 mètres 28,060 MHz 28,360 MHz 28,330 MHz
Bande des 2 mètres 144,060 MHz sans recommandation sans recommandation


QSO de section et informations (en QRP) : 7,035 MHz et 10,116 MHz.


• Fréquences « QRP » recommandées pour le trafic radioamateurs en mobile pédestre et en mobile bicyclette :


Un kit d'émetteur récepteur QRP.
Réplique de l'émetteur-récepteur Paraset de 3,0 MHz à 7,6 MHz, puissance de sortie: watt à watts

Matériel[modifier | modifier le code]

La plupart des émetteurs-récepteurs du commerce, bien qu'ils soient beaucoup plus puissants, permettent de diminuer la puissance d'émission jusqu'à des niveaux compatibles avec le trafic QRP. Cependant vers la fin des années 1970 on a vu apparaître des émetteurs-récepteurs spécialement conçus pour les faibles puissances.
Bien entendu de nombreux radioamateurs choisissent de réaliser eux-mêmes leur station QRP, soit à l'aide de kits, soit en les construisant en totalité à partir de schémas.

Concours et diplômes[modifier | modifier le code]

Il existe à la fois des diplômes, des concours, des clubs et des rencontres spécialement dédiés aux adeptes du trafic QRP.

  • En France, il existe, par exemple, un concours spécial pour les stations de puissance inférieure à 15 W : Le Bol d'Or des QRP — Trophée F8BO. L’objectif de ce concours est de montrer les possibilités des stations de petite puissance. La date de ce concours d'une durée de 24 heures est fixée traditionnellement au troisième week-end complet du mois de juillet de 14h00 UTC le samedi, à 14h00 UTC le dimanche. Les bandes de fréquence utilisées vont de 144 MHz (bande des 2 mètres) à 47 GHz (bande des 6 mm). Les stations participantes sont divisées en trois classes selon la puissance d'émission :
    • classe A de 0 W à 1 W ;
    • classe B de 1 W à 5 W ;
    • classe C de 5 W à 15 W.

Chaque classe fait l'objet d'un classement séparé[7].

  • Les grands diplômes internationaux existent en version QRP tels que :
    • DXCC QRP : contact avec au moins 100 pays différents (liste du DXCC « normal »),
    • DXCC QRP cinq bandes : contact avec au moins 100 pays différents sur les cinq bandes décamétriques,
    • WAC QRP : contact avec les six continents,
    • WAC QRP cinq bandes : contact avec les six continents sur les cinq bandes décamétriques.
  • Il existe aussi des diplômes spécifiques tel que :
    • 1000 Miles Per Watt : la distance avec la station contactée divisée par la puissance de l'émetteur QRP doit être supérieure à 1000 miles (1 609 kilomètres)

Les clubs gestionnaires des diplômes QRP exigent une attestation sur l'honneur que la puissance de sortie est inférieure ou égale à 5 watts pour la télégraphie et 10 watts PEP pour la BLU.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Arland Richard, The Art and Science of QRP, ARRL, Newington CT, 1999.
  • (en) DeMaw Doug, W1FB's QRP Notebook, ARRL, Newington CT, 1994.
  • (en) Kleinman Joe & Lau Zack, QRP Power, ARRL, Newington CT, 1996.
  • (en) Pascoe Dick, The History of QRP 1949-2003, 2003.
  • (en) Dobbs George (Rev.), QRP basics, Radio Society of Great Britain, 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cet émetteur–récepteur (construit à partir d'un kit) s'il alimente une simple antenne ground plane posée sur le sol permet des liaisons intercontinentales sur la bande des 15 mètres et sur la bande des 20 mètres.
  2. La puissance PEP, Peak envelope power, est la puissance moyenne fournie à l'antenne par un émetteur pendant une alternance de la fréquence radio au pic de l'enveloppe de modulation sous des conditions normales d'utilisation. Document utilisé pour la rédaction de l’article (en) On peut consulter à ce sujet l'article de la Wikipedia anglophone : peak envelope power.
  3. Michael A Czuhajewski, WA8MCQ, What is the history of QRP ARCI ? Site QRP-ARCI.
  4. About GQRP Club - History Site G-QRP Club.
  5. IARU CAVTAT 2008 comité C4 HF
  6. Bande des 60 mètres 5,335 MHz en Drapeau de la Norvège Norvège et au Drapeau du Danemark Danemark
  7. (fr) Réseau des émetteurs français/Union française des radioamateurs - Règlement du Bol d'Or des QRP — Trophée F8BO

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Palettes[modifier | modifier le code]