Tradition Famille Propriété

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tradition Famille Propriété (abrégé TFP) est une organisation internationale militante de catholiques défenseurs des valeurs chrétiennes traditionnelles. Elle a été fondée en 1960 par Plinio Corrêa de Oliveira, un professeur brésilien catholique. Elle s'est développée en Europe, aux États-Unis et en Amérique du Sud.

Présentation de la TFP[modifier | modifier le code]

La TFP a pour but de « promouvoir dans l'opinion publique les valeurs fondamentales de la civilisation chrétienne qui forment sa devise, et de combattre – par les moyens pacifiques et légaux – la révolution culturelle athée, immorale et socialiste qui vise à les saper », et veut combattre « l'expansion du mouvement révolutionnaire dont le socialo-communisme et l'anarchisme soixante-huitard »[1]. Pour plus détails, la TFP se réfère à l'ouvrage Révolution et Contre-Révolution, du professeur Plinio Corrêa de Oliveira.

Organisation et activités[modifier | modifier le code]

Organisation et activités en France[modifier | modifier le code]

Association de laïcs catholiques, la TFP française a été déclarée en 1975 à la Préfecture des Hauts-de-Seine (loi de 1901). Au regard de la loi civile, la TFP est donc constituée en association à but non lucratif. Concrètement en France, l'association TFP ou une association liée Avenir et Culture, communiquent par le publipostage et récoltent ainsi les fonds nécessaires à leur action. Cette pratique suscite parfois des réactions de méfiance de laïcs et même du clergé local. Les publications couvrent différents thèmes comme le culte de la Sainte Vierge, la dénonciation de l'avortement ou de la pornographie.

Accusation de sectarisme en France[modifier | modifier le code]

En France, la commission d'enquête parlementaire de 1995 a considéré le mouvement comme un « mouvement sectaire »[2]. La TFP a rappelé qu'elle est une association de laïcs catholiques et a particulièrement protesté du fait que ce rapport parlementaire ne puisse d'aucune façon être rectifié[3]. La TFP n'est pas citée dans le rapport de la Commission d'enquête relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs (2006).

La Miviludes (ancienne MILS) a fait également allusion à cette association dans son rapport annuel de 2006[4]. L'accusation de sectarisme est indirecte dans ce rapport, le mot "Secte" ne faisant pas partie de la terminologie de la Miviludes. L'association a répondu aux accusations dans une lettre ouverte au Premier Ministre[5]. Elle avait reçu le soutien du cardinal Jorge Medina Estévez[6].

Le 10 février 2009, suite à une question au gouvernement du député du Vaucluse Thierry Mariani, le Ministre de l'Intérieur a précisé : « À ce jour, les agissements des membres de l'association Tradition, Famille, Propriété n'ont jamais fait l'objet de procédures judiciaires et ne peuvent être qualifiés de dérives sectaires constituant des agissements susceptibles d'être pénalement sanctionnés.» [7].

Procédure judiciaire[modifier | modifier le code]

TF1 avait gravement critiqué l'association lors d'un reportage publié le 24 janvier 2007, la qualifiant notamment d' "association sectaire", qui se serait rendue coupable d' "escroquerie" en sollicitant des dons de personnes vulnérables auxquelles elle a adressé des médailles présentées comme miraculeuses. la TFP a alors porté plainte pour diffamation et a obtenu 2 500 euros de dommages et intérêts[8]. La TFP a également demandé la publication d'un droit de réponse, dans lequel elle expliquait notamment que les médailles étaient données, et non vendues, et réfutait la qualification d' "association sectaire". TF1 refusant la diffusion du droit de réponse au motif que la réponse ne répondait que partiellement aux critiques énoncées, la TFP porte plainte contre TF1. Déboutée en appel, TFP fait casser l'arrêt par la Cour de cassation, qui renvoie les parties devant la cour d'appel et fait condamner TF1 à verser à TFP 2 500 euros vu l'article 700 du Code de procédure civile[9].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de l'association du site de Tradition Famille Propriété
  2. Rapport fait au nom de la commission d'enquête sur les sectes du 22 décembre 1995
  3. Lettre de Tradition, Famille, Propriété, association de catholiques anticommunistes, à la Commission d’enquête sur la situation financière, patrimoniale et fiscale des sectes en avril 1999
  4. Rapport annuel de la Miviludes de 2006
  5. Lettre de la TFP au Premier Ministre demandant la dissolution de la Miviludes du 15 février 2007
  6. Lettre du cardinal Medina du 11 février 2007
  7. Question d'un député du Vaucluse sur l'association Tradition Famille Propriété du 10 juin 2008 et sa réponse du 10 février 2009
  8. http://www.prevensectes.com/jugementTFP.pdf
  9. http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000021140015&fastReqId=1557476975&fastPos=1

Liens externes[modifier | modifier le code]