Trading algorithmique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le trading algorithmique, aussi appelé trading automatisé ou trading automatique, boîte noire de négociation (ou en anglais black-box trading) est une forme de trading avec utilisation de plates-formes électroniques pour la saisie des ordres de bourse en laissant un algorithme décider des différents aspects de l'ordre, tel que l'instant d'ouverture ou de clôture (le timing), le prix ou le volume de l'ordre et ceci, dans de nombreux cas, sans la moindre intervention humaine.

Le trading algorithmique est largement utilisé par les fonds de pension, les fonds mutuel de placement et d'autres acheteurs (poussés par des investisseurs) tels que les opérateurs institutionnels afin de diviser de grosses transactions en plusieurs transactions plus petites afin de gérer l'impact sur le marché et le risque. D'un autre côté les vendeurs, tels que les teneurs de marché et certains hedge funds, fournissent des liquidités au marché, et permettent la production et l'exécution des ordres automatiquement.

Il existe une catégorie de trading algorithmique nommée trading haute fréquence (HFT) ou en anglais High-frequency trading (HFT), dans laquelle les ordinateurs prennent des décisions complexes afin d'émettre des ordres sur la base d'informations qui sont reçues par voie électronique, avant que les opérateurs humains ne soient capables de traiter les informations qu'ils observent. Cela s'est traduit par un changement radical de la microstructure des marchés, en particulier dans la façon dont l’approvisionnement de liquidité est assuré. Le Trading à Haute Fréquence (HFT) est très rentable pendant les fortes périodes de volatilité du marché. Ces dernières années des sociétés telles qu’Algorates ont utilisé les stratégies HFT, générant d’importants profits même pendant les périodes ou les marchés subissaient de fortes baisses[1],[2],[3].

Le trading algorithmique peut être utilisé dans toute stratégie d'investissement, y compris le market making, le spread intermarché, l'arbitrage ou de la pure spéculation (y compris le suivi de tendance).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]