Tréflévénez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tréflévénez
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Brest
Canton Ploudiry
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas
Maire
Mandat
Georges Philippe
2014-2020
Code postal 29800
Code commune 29286
Démographie
Gentilé Tréflévénéziens
Population
municipale
278 hab. (2011)
Densité 29 hab./km2
Population
aire urbaine
44 395 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 25′ N 4° 10′ O / 48.41, -4.1748° 25′ Nord 4° 10′ Ouest / 48.41, -4.17  
Altitude Min. 35 m – Max. 163 m
Superficie 9,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Tréflévénez

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Tréflévénez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tréflévénez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tréflévénez

Tréflévénez [tʁeflevenɛz] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Tréflévénez était une trève du Tréhou, faisait partie de l'archidiaconé de Léon relevant de l'évêché de Léon et était sous le vocable de Saint-Pierre.

Du XVIe siècle au XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Tréflévénez était au XVIIIe siècle au cœur de la zone toilière du Léon consacrée à la culture et à la transformation du lin et du chanvre : 17 kanndi y ont été dénombrés à ce jour ; selon les inventaires après décès la fréquence des métiers à tisser y était de 120 pour 100 inventaires, même si le lin n'y était apparemment assez peu cultivé et devait être souvent acheté ailleurs. Parmi les paysans-marchands, Olivier Le Roux, de Tromelin, dont la fortune s'élève lors de son décès en 1728 à 23 738 livres dont 77 % sont constituées par des produits textiles, des toiles de lin principalement, selon son inventaire après décès[1].

La Révolution française[modifier | modifier le code]

Les deux députés représentant les paroisses et trèves de Le Tréhou, Tréflévenez et Trévéreur lors de la rédaction du cahier de doléances de la sénéchaussée de Lesneven le 1er avril 1789 étaient Yves Macquerle et François Touruellec[2].

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Lors du Concordat de 1801, Tréflévénez est érigée en paroisse indépendante du Tréhou.

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Une fratrie locale, les de l'Estang du Rusquec, perdit 5 de ses membres, tués au front lors de la Première Guerre mondiale[3]. Seule une autre fratrie française, les frères Ruellan de Paramé (aujourd'hui Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine) en perdit plus (6). Deux autres familles - Les Jardot, d'Evette-Salbert (Territoire de Belfort) et les Falcon de Longevialle des Côtes-d'Arey (Isère) - perdirent également 5 de leurs membres.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Tréflévénez[4]
Période Identité Parti Autres précisions
1794- 1802 Yves Abgrall
1802 - 1806 Joseph Cloarec
1806 - 1807 Yves Abgrall
1807 - 1826 Louis de L'Estang du Rusquec
1826 - 1830 Jean de L'Estang du Rusquec
1830 - 1837 Nicolas Le Bras
1837 - 1846 Joseph Bouroullec
1846 - 1852 Louis de L'Estang du Rusquec
1852 - 1870 Joseph Bouroullec
1870 - 1896 François de L'Estang du Rusquec Conseiller général en 1880
1896 - 1907 Hilarion de L'Estang du Rusquec
1907 - 1917 René de L'Estang du Rusquec
1917 - 1925 Charles Crenn
1925 - 1925 Charles de L'Estang du Rusquec
1925 - 1937 Jean Bouroullec
1937 - 1945 Charles Crenn
1945 - 1965 Louis Guéguen
1965 - 1971 Henri Denniel
1971 - 1973 Louis Guéguen
1973 - 2001 Joseph Le Bras
2001 - 2014 Anne Marie Emily

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
386 684 485 526 468 495 499 531 507
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505 475 497 480 498 508 512 510 484
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
472 488 460 407 407 385 324 350 274
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
235 187 178 206 252 221 278 284 285
2011 - - - - - - - -
278 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • L'entreprise Rolland[7], installée zone artisanale des Landes, construit des véhicules agricoles. Créée en 1946 dans la commune voisine de Pencran par Joseph Rolland, l'entrerise fabrique depuis plus de 60 ans des remorques agricoles, mais aussi des bétaillères, des épandeurs, des plateaux fourragers. L'entreprise continua de se développer sous la direction de Jean-Yves Émily et désormais de Béatrice Le Gall, la présidente directrice-générale depuis 2006, et de Myriam Leret, la directrice achats, toutes deux petites filles du fondateur.

L'entreprise, qui emploie en 2012 près de 200 personnes, reste no 1 du marché des véhicules agricoles en France avec 14 % des parts de marché, avec un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros en 2010 et de 32 millions d'euros en 2011. L'entreprise s'appuie sur un réseau de plus de 300 concessionnaires, y compris à l'étranger (Grande-Bretagne, Benelux, Suède, Canada...) où est exporté environ le quart de la production. L'entreprise s'efforce d'innover sans cesse grâce à un département « recherche et développement » très actif, avec par exemple la mise au point de la nouvelle gamme de bennes Rollspeed, équipée de roues indépendantes et de suspension hydraulique[8].

Monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre.

Événements[modifier | modifier le code]

Naissance[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Andrée Le Gall-Sanquer, Jean-Luc Richard, Marie-Louise Richard, "L'or bleu (An aour glaz) : le lin au pays de Landerneau-Daoulas", Association Dourdon, Cloître Imprimeurs, 2005, [ISBN 2-9505493-1-4]
  2. J. Madival et E. Laurent, "Archives parlementaires de 1787 à 1860 : recueil complet des débats législatifs et politiques des Chambres françaises" , imprimé par ordre du Corps législatif. 1e série, 1787-1799, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k480097g/f495.image.r=Locquenole.langFR
  3. Marc Jean, Les dix frères Ruellan, héros et martyrs, éd. Cristel,‎ 2011 (ISBN 9782844210784)
  4. http://www.saint-urbain.com/saint-urbain/album/les-maires
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  7. http://www.remorquerolland.com/
  8. Journal Le Télégramme n° 20784 du 27 avril 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]