Trèfle douteux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le trèfle douteux (Trifolium dubium Sibth.), appelé aussi petit trèfle jaune, est l'un des plus petits trèfles : ses têtes florales jaunes ne dépassent pas 1 cm. C'est également l'un des plus communs, espèce cosmopolite poussant un peu partout, notamment dans les jardins, où c'est une adventice fréquente.

Description[modifier | modifier le code]

Écologie et habitat[modifier | modifier le code]

Plante annuelle sans doute d'origine méditerranéenne, très fréquente dans toute l'Europe et même dans le monde entier (on la rencontre jusqu'à Hawaii). Indifférente au pH du sol et à sa nature (même si elle apprécie moins les terrains sableux), elle pousse dans les prés et les friches, au bord des chemins, dans les jardins et plus généralement sur la plupart des terres cultivées (plante nitrophile). Surtout présente en plaine, on peut la rencontrer en moyenne montagne jusqu'à 1600 mètres. Floraison de mai à septembre.

Morphologie générale et végétative[modifier | modifier le code]

Plante herbacée presque glabre, basse (de 5 à 30 cm, rarement plus), à tiges couchées ascendantes, parfois érigées. Feuilles composées alternes, pétiolées, à larges stipules ovales. Les folioles sont ovales ou en forme de cœur, la terminale à court pétiolule prolongeant le pétiole.

Morphologie florale[modifier | modifier le code]

Fleurs hermaphrodites groupées en petites têtes globuleuses. L'inflorescence est portée par un long pédoncule, et comprend de 3 à 15 fleurs, très rarement plus. Les fleurs sont quasiment sessiles. De couleur jaune, elles brunissent en se fanant, cas de la plupart des trèfles jaunes. Pollinisation par les insectes ou autogame.

Fruit et graines[modifier | modifier le code]

Le fruit est une gousse érigée contenant de une à trois graines. Dissémination épizoochore.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :