Toyotomi Hideyori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tombe du clan Toyotomi au Mont Koya.

Toyotomi Hideyori (豊臣 秀頼, Toyotomi Hideyori?, 1593-1615), était le fils et l'héritier désigné de Hideyoshi Toyotomi, le Ministre des Affaires Suprêmes qui a unifié le Japon. Sa mère, Yodogimi, était la nièce de Nobunaga Oda.

Quand Hideyoshi meurt en 1598, les cinq régents qu'il a désigné pour régner pendant la jeunesse de Hideyori commencent à se battre entre eux pour le pouvoir. En 1600, après sa victoire à la bataille de Sekigahara, Ieyasu Tokugawa prend le pouvoir. Hideyori épouse la petite-fille de Ieyasu, Senhime, alors âgée de sept ans, afin que sa loyauté envers le clan Tokugawa soit assurée. Cependant, Ieyasu continue de considérer le jeune Hideyori comme une menace et l’attaque en mettant le siège à Osaka durant l'hiver 1614.

L'attaque est un échec, au bout de quelques semaines la forteresse s'avère imprenable, aussi Tokugawa propose l'armistice, essentiellement dans le but de mieux assurer ses positions attendant le moment opportun. Contre l'avis de ses généraux, sous la pression de sa mère Yodogimi, effrayée, Hideyori accepte de signer la trêve dont les conditions sont entre autres le démantèlement des défenses de sa forteresse, le château d'Osaka.

En avril 1615, Ieyasu brise la trêve et attaque à nouveau sous le prétexte que les défenses du château avaient été soi-disant en partie reconstruites, et que des rōnin se rassemblaient à nouveau sur place. La bataille eut lieu en terrain découvert au sud de la forteresse. Après des heures de combats, la supériorité numérique de Tokugawa lui assure la victoire, mais la bataille ne s'arrêtera qu'au crépuscule. Hideyori s'enferme dans le donjon avec sa mère où il se suicide à l'âge de 22 ans. Son fils de huit ans, quant à lui, est froidement mis à mort par les vainqueurs, mettant fin au clan Toyotomi et ouvrant la voie à 250 ans de shôgunat Tokugawa.

Bibliographie[modifier | modifier le code]