Toyo Shibata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Toyo Shibata ((ja)柴田トヨ) est une poétesse japonaise née le 26 juin 1911[1] et morte le 20 janvier 2013 à Utsunomiya[2] à l'âge de 101 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après que des douleurs au dos ont contraint Shibata à renoncer à son passe-temps qu'est la danse classique japonaise, elle s'est mise à écrire des poèmes à l'âge de 92 ans sur le conseil de son fils Kenichi[3]. Veuve, elle a vécu seule dans une banlieue de Tokyo[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sa première anthologie, Kujikenaide (« Ne perds pas courage »), publiée en 2009, s'est vendue à 1,58 million d'exemplaires[4]. En comparaison, les ventes d'ouvrages de poésie qui dépassent 10 000 exemplaires sont considérées comme des succès au Japon[3],[4]. Son anthologie a aussi dominé la liste Oricon des meilleurs ventes au Japon[5]. Le recueil est à l'origine publié à compte d'auteur mais devant le succès, l'éditeur Asuka Shinsha l'avait réimprimé en 2010 avec de nouvelles pièces[4]. Le livre compte 42 poèmes dans cette seconde édition[4]. En 2012, Shibata avait publié son second recueil Cent ans[6].

Sur Toyo Shibata[modifier | modifier le code]

Un documentaire télévisé a été consacré à l’écrivain en décembre 2010[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Granny poet marks 100th birthday with verse for victims », asahi.com
  2. (en) « Toyo Shibata: Poet who published her first collection at the age of 98 », sur The Independent,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 23 janvier 2013)
  3. a, b et c (en) Hyun Oh, « Grandma next door poet a Japan bestseller at 99 », Reuters,‎ 25 janvier 2011 (lire en ligne)
  4. a, b, c, d et e (en) Justin McCurry, « Japanese woman is bestselling poet – aged 99 | World news », The Guardian, Londres,‎ 26 janvier 2011 (lire en ligne)
  5. (en) « John Lundberg: Toyo Shibata, Japanese Grandma, Is Bestselling Author At 99 », Huffingtonpost.com
  6. Portrait sur le site ActuLitté (janvier 2013)