Tourteau (résidu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tourteaux)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tourteau.
Tourteaux

Les tourteaux sont les résidus solides obtenus après extraction de l’huile des graines ou des fruits oléagineux. Ce sont les coproduits de la trituration, c'est-à-dire l'industrie de fabrication de l'huile. Ils représentent généralement de 50 à 75 % de la masse des graines.

Origine des plantes[modifier | modifier le code]

Il y a autant de sortes de tourteaux que de plantes oléagineuses exploitées :

Procédés de fabrication[modifier | modifier le code]

Les graines doivent être préalablement dépoussiérées et le plus souvent décortiquées ou dépelliculées.

Dans un premier temps pour les graines riches en huile (tournesol, colza, lin) sont triturées, c'est-à-dire qu'elles sont broyées et pressées. L'huile brute s'écoule à travers un filtre ou une grille, il reste le tourteau gras qui contient encore 10-20 % d'huile. Ensuite pour le tourteau gras et les graines moins riches en huile (soja) on passe au procédé d'extraction.

Trituration[modifier | modifier le code]

Il y a deux procédés possibles:

  • La pression discontinue à froid

Les produits sont broyés. L'huile (surtout d'olive et de noix) est extraite par pressions successives à une température inférieure à 80 °C . Le rendement est faible, les tourteaux conservant 6 à 12 % de matières grasses.

  • La pression continue à chaud

Préchauffées jusqu'à 90 °C, les graines sont broyées et ensuite pressées dans une vis sans fin où la température atteindra jusqu'à 120 °C. Le rendement est amélioré (il reste de 4 à 20 % d'huile dans le tourteau, selon les graines et les installations)

Extraction[modifier | modifier le code]

Pour les tourteaux gras et les graines contenant peu d'huile (soja), l'étape suivante est l'extraction par solvant. On utilise la propriété des lipides de se solubiliser dans des solvants organiques (comme l'hexane) chauffés à 50-60 °C puis, par percolation à contre-courant du solvant pendant 4 à 5 heures.

Il faut ensuite distiller le mélange d'huile et de solvant pour les séparer (désolvanisation) par chauffage à 115-120 °C sous aspiration et injection de vapeur. Le rendement est très supérieur (le coût aussi !), donnant des tourteaux « déshuilés » (0,5 % à 2,5 % d'huile).

Traitements complémentaires[modifier | modifier le code]

La qualité des tourteaux de soja ou de colza destinés à l'alimentation des ruminants est généralement améliorée par un tannage des protéines. Il s'agit d'un traitement au formol qui permet d'éviter la dégradation de ces protéines dans le rumen des animaux. Des traitements alternatifs évitant l'emploi du formol sont à l'étude[1].

Tourteaux gras, d'expeller et tourteaux déshuilés[modifier | modifier le code]

Les tourteaux déshuilés se présentent sous forme de fines particules, farine (colza…) ou de miettes (soja). Elles peuvent être réhumidifiées et comprimées en granulés (soja, tournesol, coton…).

Les tourteaux gras (colza, lin) sont plus sombres et s'agglomèrent facilement. Les tourteaux gras de colza « fermiers » contiennent entre 10 et 25 % d'huile[2]. Les tourteaux gras industriels sont pressés à chaud et contiennent en général 7 à 12 % d'huile, ils sont dénommés "expeller".

L'essentiel des tourteaux de colza, de tournesol et de soja industriels sont vendus déshuilés, les tourteaux gras de lin contiennent généralement 9 ou 16 % d'huile.

Utilisation en alimentation animale[modifier | modifier le code]

Certains tourteaux sont utilisés en alimentation animale. Ils constituent la 2e classe d’aliments la plus importante après les céréales. En effet, ils constituent la principale source de protéines en alimentation animale. Ils contiennent également de la cellulose, qui n'est digestible que par les ruminants. Les tourteaux les plus utilisés sont :

Le tourteau de soja contient habituellement de 42 à 46 % de protéines sur le poids brut, le tourteau de colza déshuilé 35-36 %, le tourteau de tournesol 28 %.

Économie[modifier | modifier le code]

Production et importation des principaux tourteaux utilisés en France (2006)

Production (en tonnes)[3] Importation (en tonnes)[4] Total (en tonnes)
Soja 195 000 4 106 000 4 301 000
Colza 1 263 000 517 000 1 780 000
Tournesol 512 000 209 000 721 000
Total 1 970 000 4 832 000 6 802 000

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]