Tournoi d'échecs de Londres 1862

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adolf Anderssen, vainqueur du tournoi de Londres en 1862

Le tournoi d'échecs de Londres 1862 est un tournoi d'échecs organisé à l'occasion de l'exposition universelle de 1862 à Londres et remporté par l'Allemand Adolf Anderssen. Ce tournoi innovait de deux façons : c'était le premier tournoi toutes rondes de l'histoire des échecs et, pour la première fois, le temps de réflexion des joueurs était limité par l'usage d'une pendule d'échecs.

Organisation[modifier | modifier le code]

À l’occasion de l'Exposition, les autorités avaient prévu d’organiser un tournoi réunissant 14 des meilleurs joueurs d'échecs de l’époque, avec toutefois une nouveauté, qu’on peut aussi voir comme un clin d’œil à la technique : le temps des joueurs serait limité par l’usage d'une pendule d'échecs, avec obligation de jouer 24 coups au moins dans les deux premières heures[1]... Autre curiosité, chaque joueur devait affronter tous les autres participants (système dit round robin) et les parties nulles (ou « remises », désignées ci-dessous par la lettre r) ne comptaient pas : elles devaient être rejouées.

Les 14 joueurs s’affrontèrent lors du tournoi principal du 16 au 28 juin 1862, d’abord au St. George's Club, puis au St. James's Club et enfin au Cigar Divan.

Les prix furent attribués à Adolf Anderssen (100 £), Louis Paulsen (50 £), John Owen (30 £), George Alcock MacDonnell (15 £), Serafino Dubois (10 £) et Wilhelm Steinitz (5 £) qui remporta également le prix de beauté pour sa victoire sur Augustus Mongredien[2]. De nombreuses parties furent décidées par forfait.

Résultats[modifier | modifier le code]

Le tableau du tournoi est donné selon Spinrad[3],[4]. Les parties nulles sont notées r (remise), les parties perdues par forfait sont notées - et les parties gagnées par forfait : (1).

Rang Joueur Nationalité And. Paul. Owen MacD. Dub. Stein. Bar. Hann. Blac. Löw. Dea. Mong. Green Robey Total
1 Adolf Anderssen Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse
(Drapeau de la Confédération germanique Confédération germanique)
1 0 1 1 1 1 1 1 (1) 1 r1 1 1 12 / 13
2 Louis Paulsen Principauté de Lippe
(Drapeau de la Confédération germanique Confédération germanique)
0 1 1 0 1 r1 1 r1 (1) (1) 1 1 1 11
3 John Owen Drapeau de l'Angleterre Angleterre
(Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande)
1 0 0 r(1) r1 1 1 0 (1) (1) rr1 rr1 1 10
4-5 George MacDonnell Drapeau de l'Irlande Irlande
(Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande)
0 0 1 (1)? 1 0? 0 1 (1) 1 1 1 1 9
Serafino Dubois Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie 0 1 r– –? 0 1 1 r(1) (1) (1) r1 1 (1)
6 Wilhelm Steinitz Drapeau de la Bohême Royaume de Bohême
(Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche)
0 0 r0 0 1 1 1 0 (1) (1) 1 rr1 1 8
7-8 Thomas Barnes Drapeau de l'Angleterre Angleterre
(Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande)
0 r0 0 1? 0 0 r1 1 0 r1 1 1 1 7
James Hannah 0 0 0 1 0 0 r0 1 (1) (1) 1 1 (1)
9-10 Joseph Blackburne 0 r0 1 0 r– 1 0 0 (1) 0 rr– 1 0 4
Johann Löwenthal Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie
(Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche)
1 1 1 (1)
11-12 Frederic Deacon Drapeau de la Belgique Belgique 0 0 r0 1 (1) 0 1 0 3
Augustus Mongredien Drapeau de l'Angleterre Angleterre
(Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande)
r0 0 rr0 0 r0 0 0 0 rr(1) 0 1 0 1
13-14 Valentine Green 0 0 rr0 0 0 rr0 0 0 0 0 0 1 1 2
James Robey 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0

Les points d'interrogation indiquent les incertitudes sur le résultat de deux parties de MacDonnell. Le site La grande storia degli scacchi[5] et Feenstra Kuiper[6] donnent Dubois gagnant contre Mac Donnell tandis que Gaige[7], Di Felice[8] et Spinrad[3] donnent MacDonnell gagnant par forfait contre Dubois. Feenstra Kuiper et La Grande Storia degli Scacchi disent que la partie Barnes-Macdonnell ne fut pas disputée, tandis que Gaige, Di Felice et Spinrad donnent Barnes gagnant contre Macdonnell. La table donnée ici reproduit celle sur le site de Mark Weeks[4] qui est celle donnée par Gaige et Spinrad[3].

Selon Gelo[9], MacDonnell reçut le quatrième prix devant Dubois car il avait remporté moins de parties par forfait.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Gedeon Barcza, Laszlo Alfody et Jeno Kapu, Les Champions du monde du jeu d'échecs. Tome 1 : De Morphy à Alekhine, Paris, Grasset et Europe Échecs,‎ 1959 (réimpr. 1984) (ISBN 224633411X), p. 97
  2. http://www.endgame.nl/wfairs.htm
  3. a, b et c Jeremy P. Spinrad, Collected results, 1836-1863
  4. a et b Tournoi de Londres 1862 sur le site de Mark Weeks
  5. londres 1862 sur le site storiasacci (en italien).
  6. Feenstra Kuiper, 100 Jahre Schachturniere, page 19, 202
  7. Gaige, Chess Tournament Crosstables I, page 6
  8. Di Felice, Chess Results, 1747-1900, page 35
  9. James H. Gelo, Chess World Championships, All the Games, 1834–1884, McFarland & Company, 1988