Tournée de l'équipe d'Afrique du Sud de rugby à XV en 1981

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En 1981, les Springboks rendent visite aux All Blacks, les Springboks perdent la série (2-1).

L'aspect politique[modifier | modifier le code]

La tournée faite par les Springboks en 1981 en Nouvelle-Zélande (encore connue en Nouvelle-Zélande comme la tournée), est marquée par des mouvements de protestation contre la politique raciale d'apartheid de l'Afrique du Sud[1],[2]. L'apartheid a fait de l'Afrique du Sud un pariah des nations, et tous les pays sont fortement encouragés à éviter tout contact sportif avec celle-ci. Cependant, le rugby à XV est un sport très populaire en Nouvelle-Zélande, et les Springboks sont considérés comme l'adversaire numéro un des All Blacks. Il se produit alors une terrible division entre les Néo-Zélandais. Le sport et la politique doivent-ils être mêlés ? Cautionne-t-on la politique raciale et raciste d'apartheid en laissant se dérouler la tournée ?

Les Springboks font cette tournée à l’invitation de la fédération néo-zélandaise, le gouvernement ne s’y oppose pas sous prétexte qu’il ne faut pas mélanger sport et politique[3]. Les All Blacks remportent cette série (2 victoires et 1 défaite)[4], mais cette tournée reste dans les mémoires comme celle de la violence dans les villes et des matchs annulés[5].

La tournée des Springboks en Nouvelle-Zélande en 1981 devient infâmante dans l'histoire du rugby et dans l'histoire de la Nouvelle-Zélande. Avant la tournée, des appels sont lancés pour couper les liens avec la république en raison de la politique d'apartheid. La tournée a lieu, appuyée par fédération néo-zélandaise et le gouvernement, elle soulève une mobilisation et des manifestations anti-apartheid inimaginables.

L'aspect sportif[modifier | modifier le code]

L'Équipe de l'Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Première Ligne[modifier | modifier le code]

Deuxième Ligne[modifier | modifier le code]

Troisième Ligne[modifier | modifier le code]

Demi de mêlée[modifier | modifier le code]

Demi d'ouverture[modifier | modifier le code]

  • Naas Botha (3 matchs, 4 transformations, 7 pénalités, 2 drops)

Trois quart centre[modifier | modifier le code]

Trois quart aile[modifier | modifier le code]

Arrière[modifier | modifier le code]

Résultats des matchs[modifier | modifier le code]

Résultats
No  Date Lieu Match Score Compétition
1 15 août 1981 ChristchurchDrapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud 14 – 9 test match
2 29 août 1981 Wellington Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud 12 – 24 test match
3 12 septembre 1981 AucklandDrapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud 25 – 22 test match

Points marqués par les Springboks[modifier | modifier le code]

Match 1 contre Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Match 2 contre Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Match 3 contre Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Meilleur réalisateur[modifier | modifier le code]

  • Naas Botha (35 points, 4 transformations, 7 pénalités, 2 drops)

Meilleur marqueur d'essais[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dark days of thunder - when a free nation confronted apartheid in sport , sur le site du Wairarapa Times-Age, 25 août 2001.
  2. Nouvelle-Zélande 1981: le rugby rejoint par la politique, sur rugby-nomades.qc.ca
  3. (en) Muldoon puts Gleneagles to the test, sur le site New Zealand’s history online.
  4. (en) Tournée des Springboks en Nouvelle-Zélande en 1981, sur stats.allblacks.com
  5. (en) Tour diary - The 1981 Springbok Tour « Le journal de la tournée 1981 des Springboks », sur le site New Zealand’s history online ;
    Hill (2006).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :