Tour saint Jean (Vatican)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour saint Jean
La tour saint Jean (au centre de la photo, derrière les antennes de Radio Vatican)
La tour saint Jean (au centre de la photo, derrière les antennes de Radio Vatican)
Présentation
Nom local Torre San Giovanni
Propriétaire Saint-Siège
Géographie
Pays Vatican Vatican
Localisation
Coordonnées 41° 54′ 06″ N 12° 26′ 51″ E / 41.901546, 12.447595 ()41° 54′ 06″ Nord 12° 26′ 51″ Est / 41.901546, 12.447595 ()  

Géolocalisation sur la carte : Vatican

(Voir situation sur carte : Vatican)
Tour saint Jean

La tour saint Jean (en italien : Torre San Giovanni) se trouve dans les jardins du Vatican, sur l'ancien tracé du mur léonin

Histoire[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une ancienne tour médiévale située sur une colline dans la pointe occidentale de la Cité du Vatican[1]près de radio Vatican qui donne sur ​​les jardins du Vatican. La tour est située le long de l'ancien mur de la cité construit par le pape Nicolas III. Elle est tombée en désuétude au début du XVIe siècle. Elle est reconstruite par le pape Jean XXIII dans les années 1960[2].

De nos jours, la tour abrite des appartements pontificaux utilisés par les papes lorsque des travaux de maintenance sont en cours au palais apostolique. Elle est également réservée aux hôtes illustres des pontifes. En 1979, le pape Jean-Paul II y déménage temporairement, le temps que les travaux de rénovation soient achevés dans son appartement de fonction. En 1971, le cardinal hongrois József Mindszenty est autorisé, par le pape Paul VI, à rester dans la tour lorsque le prélat est autorisé à quitter Budapest, où il avait vécu réfugié en tant que demandeur d'asile à l'ambassade des États-Unis en Hongrie durant quinze ans[3].

Après que le cardinal Tarcisio Bertone a remplacé le cardinal Angelo Sodano comme secrétaire d'État du Vatican, en 2006, le cardinal Bertone a vécu dans la tour tandis que le Cardinal Sodano continuait à vivre dans la résidence officielle[4].

En juin 2008, le Vatican annonce que le pape Benoît XVI souhaite recevoir le président américain George W. Bush dans la Torre San Giovanni pendant la visite du Vatican par le président américain afin de remercier Bush pour son chaleureux accueil à la Maison-Blanche lors de sa visite d' avril 2008 aux États-Unis[1]. En principe, les chefs d'États, saluent le pape dans sa bibliothèque privée au palais apostolique.

Depuis juin 2014, la tour est le siège du nouveau dicastère créé par le pape François : le Secrétariat pour l'économie, créé par le motu proprio Fidelis dispensator et prudens et présidé par le cardinal George Pell. C'est le premier dicastère à s'installer dans la tour[5].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]