Tour d'Oman 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour d'Oman 2010
{{#if:
Tour d'Oman 2010
Carte de la course
Généralités
Édition 1re
Date 14 - 19 février
Étapes 6
Distance 687 km
Pays visité(s) Drapeau d'Oman Oman
Lieu de départ Muscat Corniche
Lieu d’arrivée Muscat Corniche
Partants 126
Résultats
Vainqueur Drapeau : Suisse Fabian Cancellara
42,81 km/h de moyenne
Classement par points Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen
Meilleur jeune Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen
Meilleure équipe Drapeau : États-Unis HTC-Columbia
Chronologie
Tour d'Oman 2011 Suivant

Le Tour d'Oman 2010 est la première édition du Tour d'Oman, est une course cycliste qui a lieu en Oman, du 14 au 19 février 2010. Il est classé par l'UCI en catégorie 2.1 au sein de l'UCI Asia Tour. Le Suisse Fabian Cancellara (Saxo Bank) remporte le classement général.

Présentation de la course[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

La première édition du Tour d'Oman est annoncée en novembre 2009. Elle est organisée par l'organisateur français ASO, en coopération avec le champion belge Eddy Merckx, déjà promoteur du Tour du Qatar, qui obtient un accord avec la municipalité de Mascate pour l'événement[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours de l'épreuve est présenté à Paris le 14 janvier 2010. Il est composé de six étapes, pour un total de 687 km, et est presque dépourvu de difficultés, malgré le relief parfois vallonné du pays[2]. La dernière étape, qui doit déterminer le vainqueur de la course, est un contre la montre individuel de 18,6 km. L'objectif de l'organisation est d'attirer les meilleurs sprinteurs du peloton international grâce à un parcours facile et à une météo plus favorable que ne peuvent offrir les courses européennes à la même époque, et notamment le Tour de l'Algarve, qui a lieu à la même date[2],[3].

À noter que les sprints intermédiaires donnent lieu à des bonifications, sauf lors de la 1re étape.

Classements[modifier | modifier le code]

Outre le classement général individuel au temps, récompensé par un maillot distinctif rouge, le Tour d'Oman compte trois classements annexes[4] :

  • Le classement par points (maillot vert)
  • Le classement du meilleur jeune (maillot blanc)
  • Le classement de la combativité (maillot blanc à pois rouges et verts)

Participants[modifier | modifier le code]

Liste de départ complète

Équipes[modifier | modifier le code]

Seize équipes de huit coureurs sont au départ de cette course, dont dix équipes ProTour, cinq équipes continentales professionnelles et l'équipe espoirs américaine Trek Livestrong.

Drapeau : Allemagne Milram

Drapeau : Belgique Omega Pharma-Lotto

Drapeau : Belgique Quick Step

Drapeau : Belgique Topsport Vlaanderen-Mercator

Drapeau : Danemark Saxo Bank

Drapeau : États-Unis BMC Racing

Drapeau : États-Unis Garmin-Transitions

Drapeau : États-Unis Columbia-HTC

Drapeau : États-Unis Trek Livestrong

Drapeau : France AG2R La Mondiale

Drapeau : France Saur Sojasun

Drapeau : Italie Liquigas

Drapeau : Pays-Bas Vacansoleil

Drapeau : Royaume-Uni Sky

Drapeau : Russie Katusha

Drapeau : Suisse Cervélo TestTeam

Principaux favoris[modifier | modifier le code]

Les principaux sprinteurs au départ sont ceux qui ont déjà participé au Tour du Qatar la semaine précédente : Tyler Farrar (Garmin-Transitions), Daniele Bennati et Francesco Chicchi (Liquigas), Tom Boonen (Quick Step), Jimmy Casper (Saur Sojasun), les frères Lucas Sebastián et Juan José Haedo et Stuart O'Grady (Saxo Bank), Heinrich Haussler et Roger Hammond (Cervélo TestTeam) et Danilo Napolitano (Katusha)[2],[5]. D'abord annoncés, Gerald Ciolek (Milram), qui s'est cassé la clavicule sur le Tour du Qatar, et Mark Cavendish (HTC-Columbia), diminué par un problème aux dents[5], ne sont pas au départ.

Les spécialistes des classiques Fabian Cancellara (Saxo Bank), Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), Edvald Boasson Hagen, Filippo Pozzato (Katusha), Alessandro Ballan et Marcus Burghardt (BMC Racing) comptent également parmi les têtes d'affiche[6]. S'y ajoutent les révélations du Tour du Qatar la semaine précédente, le vainqueur Wouter Mol (Vacansoleil) et l'Allemand Roger Kluge (Milram)[4].

Enfin, les spécialistes du contre-la-montre comptent également parmi les favoris pour le classement général. En particulier, l'Italien Marco Pinotti est le leader de l'équipe HTC-Columbia[7].

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 14 février Al JissahMuscat Corniche 61 Drapeau : France Jimmy Casper Drapeau : France Jimmy Casper
2e étape 15 février NizwaSama'il 148,5 Drapeau : Italie Daniele Bennati Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen
3e étape 16 février Saifat Ash ShiekhQurayyat 124 Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen
4e étape 17 février IbriNakhal 187 Drapeau : Australie Leigh Howard Drapeau : Italie Daniele Bennati
5e étape 18 février WattayatSultan Qaboos Stadium 148 Drapeau : Belgique Tom Boonen Drapeau : Italie Daniele Bennati
6e étape 19 février Al JissahMuscat Corniche 18,6 (clm) Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen Drapeau : Suisse Fabian Cancellara

Récit de la course[modifier | modifier le code]

1re étape[modifier | modifier le code]

Wilfried Cretskens (Omega Pharma-Lotto), Joaquín Novoa (Cervélo TestTeam) et Cedric Coutouly (Saur-Sojasun) s'échappent lors du 2e tour. Trois tours plus tard, ils sont rejoints par Martin Reimer (Cervélo TestTeam), Peter Wrolich (Milram) et Alessandro Ballan (BMC Racing).

Mais, le peloton ne les laissera jamais vraiment partir et la jonction s'opère au 9e tour. Marco Pinotti (HTC-Columbia), Robert Hunter (Garmin-Transitions), Nikita Eskov (Katusha) et Lieuwe Westra (Vacansoleil) pariviennent à s'extirper du peloton quelque km plus loin. Mais, ils sont repris à 2 tours de l'arrivée.

Le peloton va alors rester groupé jusqu'à la fin et se prépare à un sprint massif. Jimmy Casper (Saur-Sojasun) remporte la première étape du premier Tour d'Oman, devancant Edvald Boasson Hagen (Sky) et Kenny Dehaes (Omega Pharma-Lotto). Le français s’empare ainsi du maillot rouge de leader au général et du maillot vert du classement par points. Edvald Boasson Hagen prend, quant à lui, la tête du classement du meilleur jeune. Enfin, le plus combatif de l’épreuve est le champion du monde 2008 Alessandro Ballan (BMC Racing).

À noter que tous les coureurs sont arrivés dans le peloton.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jimmy Casper Drapeau de la France France Saur-Sojasun en 1 h 22' 22"
2 Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège Sky + m.t
3 Kenny Dehaes Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Jimmy Casper Jersey red.svgJersey green.svg Drapeau de la France France Saur-Sojasun en 1 h 22' 12"
2 Edvald Boasson Hagen Jersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky + 04"
3 Kenny Dehaes Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 06"

2e étape[modifier | modifier le code]

Ben Gastauer (AG2R La Mondiale), Jackson Stewart (BMC Racing), Kristof Vandewalle (Topsport Vlaanderen-Mercator) et Alex Dowsett (Trek Livestrong) s'échappent au km 7.

L'écart en faveur des hommes de tête va rapidement augmenter, pour atteindre un maximum de 6’35" au km 42. Mais, les échappés, qui n'ont plus que 4'50" d'avance au km 73 et 28" au 2e sprint intermédiaire (km 133), sont repris au km 134.

On a donc eu droit à un sprint massif. Et, c'est Daniele Bennati (Liquigas) qui s'est montré le plus fort. L'italien s’impose devant Tyler Farrar (Garmin-Transitions) et Edvald Boasson Hagen (Sky) et en profite pour remporter sa première victoire en 2010. Edvald Boasson Hagen s’empare du maillot rouge de leader au général et prend également les commandes du classement par points et reste le meilleur jeune. Le maillot de la combativité revient au Belge Vandewalle.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Daniele Bennati Drapeau de l'Italie Italie Liquigas en 3 h 33' 03"
2 Tyler Farrar Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Transitions + m.t
3 Edvald Boasson Hagen Jersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Edvald Boasson Hagen Jersey red.svgJersey white.svgJersey green.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky en 4 h 55' 15"
2 Jimmy Casper Drapeau de la France France Saur-Sojasun + m.t
3 Daniele Bennati Drapeau de l'Italie Italie Liquigas m.t

3e étape[modifier | modifier le code]

Dès le premier kilomètre, le jeune Australien Ben King (Trek Livestrong) attaque. L'initiative s'avère payante, puisque son avance sur le peloton est déjà de 40” au km 3 et de 2’50" au km 9. Une initiative qui inspire également Gatis Smukulis (AG2R La Mondiale), Lieuwe Westra (Vacansoleil) et Laurent Mangel (Saur-Sojasun), qui partent en contre-attaque. Au km 21, King possède une avance de 2’30" sur le groupe de poursuivant et 4’30" sur le peloton. La jonction s'opère finalement au km 45. Le peloton n'est alors plus qu'à 2’20".

Lors de la Cote de Qurayyat (1,9 km à 6,5 %), King est lâché par ses compagnons d'échappée. Mangel va ensuite se lancer dans un numéro en solo, mais le français sera repris au km 110.

C'est un peloton d'une centaine d'élément qui va participer au sprint final. Dans les derniers kilomètres, les Quick Step pour Tom Boonen et le Sky pour Edvald Boasson Hagen prennent les commandes du peloton. Le jeune norvégien se montre le plus rapide. Il devance Danilo Napolitano (Katusha) et Tyler Farrar (Garmin-Transitions), tandis que Boonen termine finalement 4ème. Boasson Hagen conserve ses 3 maillot distinctifs. Présent dans 2 échappées depuis le début de l’épreuve, Lieuwe Westra s’empare du maillot rouge, vert et blanc de la combativité.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Edvald Boasson Hagen Jersey red.svgJersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky en 3 h 05' 49"
2 Danilo Napolitano Drapeau de l'Italie Italie Katusha + m.t
3 Tyler Farrar Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Transitions m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Edvald Boasson Hagen Jersey red.svgJersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky en 8 h 00' 54"
2 Tyler Farrar Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Transitions + 10"
3 Daniele Bennati Drapeau de l'Italie Italie Liquigas 10"

4e étape[modifier | modifier le code]

Joaquín Novoa (Cervélo TestTeam), Nikolay Trusov (Katusha), Gatis Smukulis (AG2R La Mondiale), Arnoud van Groen (Vacansoleil), Cyril Lemoine (Saur-Sojasun) et Ben King (Trek Livestrong) s'échappent des le premier km.

Peu après le 2e sprint intermédiaire (km 121) a lieu le premier coup de théâtre de ce Tour d'Oman. Le peloton va alors exploser en 3 groupes. Malheureusement pour le leader au général, Edvald Boasson Hagen (Sky), cet évènement arrive après qu'il s'est arrêté sur le bord de la route pour satisfaire un besoin naturel. Il se retrouve donc piégé.

Cette bordure ne fait également pas les affaire des échappés, qui sont repris au km 146 pour former un groupe de 41 coureurs. Dans ce groupe figurent notamment Fabian Cancellara (Saxo Bank), Tom Boonen (Quick Step), Bernard Eisel (HTC-Columbia), Tyler Farrar (Garmin-Transitions), Daniele Bennati (Liquigas) et Marcus Burghardt (BMC Racing).

On a donc assisté à un semblant de sprint massif. Le jeune Leigh Howard (HTC-Columbia) prend de court tout le monde et remporte cette étape. L'Australien devance Daniele Bennati (Liquigas) et Tom Boonen (Quick Step) sur la ligne. Bennati s'empare de la tunique de leader et possède 6" d’avance sur Tyler Farrar (Garmin-Transitions) et Gatis Smukulis (AG2R La Mondiale), le nouveau meilleur jeune coureur de l’épreuve. Boasson Hagen franchit la ligne avec un retard de 1’05". Tyler Farrar prend, quant à lui, les rênes du classement par points. Gatis Smukulis s’empare également du maillot rouge, blanc et vert de la combativité.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Leigh Howard Drapeau de l'Australie Australie HTC-Columbia en 4 h 11' 31"
2 Daniele Bennati Drapeau de l'Italie Italie Liquigas + m.t
3 Tyler Farrar Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Transitions m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Daniele Bennati Jersey red.svg Drapeau de l'Italie Italie Liquigas en 12 h 12' 29"
2 Tyler Farrar Jersey green.svg Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Transitions + 06"
3 Gatis Smukulis Jersey white.svg Drapeau de la Lettonie Lettonie AG2R La Mondiale 06"

5e étape[modifier | modifier le code]

Dans les premiers km, les attaques sont systématiquement et immédiatement condamné par le peloton. Nikita Eskov (Katusha), Alessandro Ballan (BMC Racing) et Matthé Pronk (Vacansoleil) parviennent malgré tout à s'extirper du peloton au km 20.

Les 3 hommes parviennent à prendre jusqu'à 5’ d'avance au km 50, mais sont repris après 113 km d'échappée.

On a donc eu droit à un sprint massif. Sur la longue ligne droite finale, Tom Boonen (Quick Step) s’impose d’une demi-roue devant Juan José Haedo (Saxo Bank) et Michael Van Staeyen (Topsport Vlaanderen-Mercator). Daniele Bennati (Liquigas), toujours leader, possède à présent un avantage de 2" sur Boonen et 6" sur Tyler Farrar (Garmin-Transitions). Le maillot vert de leader du classement par points reste sur les épaules de Farrar. Le Letton Gatis Smukulis (AG2R La Mondiale) conserve la tête des classements du meilleur jeune et de la combativité.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tom Boonen Drapeau de la Belgique Belgique Quick Step en 3 h 23' 52"
2 Juan José Haedo Drapeau de l’Argentine Argentine Saxo Bank + m.t
3 Michael Van Staeyen Drapeau de la Belgique Belgique Topsport Vlaanderen-Mercator m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Daniele Bennati Jersey red.svg Drapeau de l'Italie Italie Liquigas en 15 h 36' 21"
2 Tom Boonen Drapeau de la Belgique Belgique Quick Step + 02"
3 Tyler Farrar Jersey green.svg Drapeau des États-Unis États-Unis Garmin-Slipstream 06"

6e étape[modifier | modifier le code]

Edvald Boasson Hagen (Sky) remporte l'étape et Fabian Cancellara (Saxo Bank) le classement général[8].

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Edvald Boasson Hagen Drapeau de la Norvège Norvège Sky en 25' 58"
2 Fabian Cancellara Drapeau de la Suisse Suisse Saxo Bank + 27"
3 Cameron Meyer Drapeau de l'Australie Australie Garmin-Transitions 45"
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Fabian Cancellara Jersey red.svg Drapeau de la Suisse Suisse Saxo Bank en 16 h 02' 52"
2 Edvald Boasson Hagen Jersey green.svgJersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky + 28"
3 Cameron Meyer Drapeau de l'Australie Australie Garmin-Transitions 28"

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Fabian Cancellara Jersey red.svg Drapeau de la Suisse Suisse Saxo Bank en 16 h 02' 52"
2 Edvald Boasson Hagen Jersey green.svg Jersey white.svg Drapeau de la Norvège Norvège Sky + 28"
3 Cameron Meyer Drapeau de l'Australie Australie Garmin-Transitions 28"
4 Marco Pinotti Drapeau de l'Italie Italie HTC-Columbia 31"
5 Daniele Bennati Drapeau de l'Italie Italie Liquigas 47"
6 Niki Terpstra Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Milram 54"
7 Marcus Burghardt Drapeau de l'Allemagne Allemagne BMC Racing 1' 02"
8 Martin Velits Drapeau de la Slovénie Slovénie HTC-Columbia 1' 07"
9 Jurgen Van de Walle Drapeau de la Belgique Belgique Quick Step 1' 12"
10 Daniel Oss Drapeau de l'Italie Italie Liquigas 1' 13"

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen Jersey green.svg Jersey white.svg Sky 133
2 Drapeau : États-Unis Tyler Farrar Garmin-Transitions 119
3 Drapeau : Italie Daniele Bennati Liquigas 94

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Norvège Edvald Boasson Hagen Jersey green.svg Jersey white.svg Sky en 16 h 03' 20"
2 Drapeau : Australie Cameron Meyer Garmin-Transitions + 00"
3 Drapeau : Slovénie Martin Velits Milram + 39"

Meilleure équipe[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 HTC-Columbia Drapeau des États-Unis États-Unis en 48 h 11' 44"
2 Saxo Bank Drapeau du Danemark Danemark + 09"
3 Garmin-Transitions Drapeau des États-Unis États-Unis + 11"

Evolutions des classements[modifier | modifier le code]

Étape Vainqueur Classement général
Classement par points
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
1
Jimmy Casper Jimmy Casper Jimmy Casper Edvald Boasson Hagen Topsport Vlaanderen-Mercator
2
Daniele Bennati Edvald Boasson Hagen Edvald Boasson Hagen Saxo Bank
3
Edvald Boasson Hagen Garmin-Transitions
4
Leigh Howard Daniele Bennati Tyler Farrar Gatis Smukulis
5
Tom Boonen Saxo Bank
6
Edvald Boasson Hagen Fabian Cancellara Edvald Boasson Hagen Edvald Boasson Hagen HTC-Columbia
Classements finals Fabian Cancellara Edvald Boasson Hagen Edvald Boasson Hagen HTC-Columbia

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tour of Oman moves forward for February », sur cyclingnews.com,‎ 20 novembre 2009 (consulté le 18 février 2010)
  2. a, b et c (en) « Tour of Oman caters to the sprinters », sur cyclingnews.com,‎ 14 janvier 2010 (consulté le 18 février 2010)
  3. « Bienvenue à Oman », sur eurosport.fr,‎ 14 janvier 2010
  4. a et b (en) Stephen Farrand, « Inaugural Tour of Oman favours time trialists », sur cyclingnews.com (consulté le 18 février 2010)
  5. a et b (en) Stephen Farrand, « Classics stars pack Qatar and Oman start lists », sur cyclingnews.com,‎ 28 janvier 2010 (consulté le 18 février 2010)
  6. « Cyclisme: des champions vont faire la promotion d'Oman », sur nouvelobs.com,‎ 13 février 2010
  7. (en) Greg Johnson, « HTC-Columbia pinning Oman hopes on Pinotti », sur cyclingnews.com,‎ 11 février 2010 (consulté le 18 février 2010)
  8. « Fabian Cancellara remporte le Tour d'Oman », sur rsr.ch,‎ 19 février 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :