Tour d'Italie 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour d’Italie 2014
Une carte du parcours serait la bienvenue.
Généralités
Édition 97e
Date 9 mai
Étapes 21
Distance 3 449,9 km
Pays visité(s) Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l’Irlande Irlande
Lieu de départ Belfast
Lieu d’arrivée Trieste
Résultats
Chronologie
Précédent Tour d'Italie 2013 Tour d'Italie 2015 Suivant

La 97e édition du Tour d'Italie se déroule du 9 mai au . Le départ de l'épreuve est donné à Belfast en Irlande, ainsi un jour de repos supplémentaire est prévu pour le transfert vers l'Italie. Pour compenser cela, le Giro part exceptionnellement un vendredi[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Le Tour d'Italie 2014 démarre en Irlande, par un contre-la-montre par équipes de 21,7 km autour de Belfast. Les deux étapes suivantes sont des étapes de plaine. Le lendemain, le premier jour de repos sera consacré au transfert vers l'Italie.

Après une étape de plaine, une étape de moyenne montagne, avec une arrivée au sommet à Viggiano, a lieue, suivie d'une étape longue de 247 km avec une arrivée en côte, à Montecassino. L'étape suivante est vallonnée, mais le sommet de la dernière côte est à plus de 40 km de l'arrivée. Les deux premières étapes de montagne sont ensuite au programme, avec l'enchaînement de 3 cols, dont la montée finale vers Montecopiolo, lors de la 8e étape, puis une arrivée au sommet à Stetola précédée de 2 cols.

S'ensuivront le 2e jour de repos, une étape de plaine et une étape de 249 km dont le final est marqué par l'ascension du Naso di Gato et sa descente jusqu'à l'arrivée. Les coureurs disputent alors un contre-la-montre de 46,4 km, puis une étape de plaine.

La 14e étape comporte 4 ascensions répertoriées, avec notamment l'enchaînement de l'Alpe Noveis, du Bielmonte et de la montée finale vers Oropa. L'étape suivante est plate jusqu'à la montée finale, le Plan di Montecampione. Après un jour de repos, la 16e étape est la même que la 19e étape de l'édition précédente, annulée pour cause de neige, avec le le Passo Gavia, le Stelvio (Cima Coppi) et la montée finale vers Val Martello. Les coureurs disputent ensuite une étape de plaine, avant une étape avec 3 cols dont la montée finale vers le Refuge Panarotta, un chrono en côte sur les pentes de la Cima Grappa et une arrivée sur les terribles pentes du Monte Zoncolan (10,1 km à 11,9 % avec des pointes à 22 %). La course se termine par une étape de plaine, qui arrive à Trieste[2],[3].

Le parcours est ainsi assez classique, avec un contre-la-montre par équipes inaugural, un contre-la-montre individuel pas facile à mi-course, un chrono en côte et une dernière semaine très difficile. Cependant, un seul col célèbre verra une arrivée au sommet, le Zoncolan, et les grandes villes italiennes seront évitées[4]. Pour les coureurs, ce Tour d'Italie propose un parcours « bien équilibré, qui avantagera les grimpeur »[5], où « le contre-la-montre et les arrivées au sommet se compensent »[6], « équilibré qui devrait avantager les coureurs réguliers en montagne »[7] et « très beau, mais aussi et surtout très dur »[8]. Enfin, Nicolas Roche n'a participé au Giro que lors de l'édition 2007, pour sa première saison professionnelle, mais trouve « vraiment excitant » le départ d'Irlande[9].

Équipes[modifier | modifier le code]

En tant qu'épreuve World Tour, les 18 équipes de la division participent à la course. L'équipe Androni Giocattoli-Venezuela, vainqueur en 2013 de la coupe d'Italie de cyclisme sur route, est automatiquement invitée pour la course[10]. Le jeudi 16 janvier 2014, les organisateurs annoncent les équipes sélectionnées, sans surprises, ils ont fait la part belle aux équipes transalpines : Bardiani CSF, Yellow Fluo devenu en mars Neri Sottoli, malgré les contrôles positifs sur l'édition 2013 de Danilo Di Luca et Mauro Santambrogio, et Colombia, soit les quatre même invitations qu'en 2013. Les équipes qui avaient également leurs chances sont les MTN-Qhubeka de Gerald Ciolek, vainqueur la saison passée de Milan-San Remo, la formation suisse IAM, qui a recruté Sylvain Chavanel et Mathias Frank, et NetApp-Endura, ces deux dernières devraient néanmoins faire au moins un autre grand Tour[11]. Luca Scinto, le manager de l'équipe Neri Sottoli (ex Yellow Fluo), se dit « très heureux » de cette invitation, soulignant qu'il s'agit d'« une nouvelle équipe, [repartie] de zéro »[12]. De son côté, RCS Sport justifie son choix par « le souhait de soutenir le cyclisme italien en cette période »[11], tout en rappelant que l'ouverture à l'international se poursuit avec le départ en Irlande et que les autres courses World Tour de RCS Sport ont invités de nombreuses équipes non-italiennes[13].

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale Drapeau de la France France ALM
Astana Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan AST
Belkin Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas BEL
BMC Racing Drapeau des États-Unis États-Unis BMC
Cannondale Drapeau de l'Italie Italie CAN
Europcar Drapeau de la France France EUC
FDJ.fr Drapeau de la France France FDJ
Garmin-Sharp Drapeau des États-Unis États-Unis GRS
Giant-Shimano Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas GIA
Katusha Drapeau de la Russie Russie KAT
Lampre-Merida Drapeau de l'Italie Italie LAM
Lotto-Belisol Drapeau de la Belgique Belgique LTB
Movistar Drapeau de l'Espagne Espagne MOV
Omega Pharma-Quick Step Drapeau de la Belgique Belgique OPQ
Orica-GreenEDGE Drapeau de l'Australie Australie OGE
Sky Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni SKY
Tinkoff-Saxo Drapeau de la Russie Russie TCS
Trek Factory Racing Drapeau des États-Unis États-Unis TFR
Équipes invitées
Nom de l'équipe Pays Code
Androni Giocattoli-Venezuela Drapeau de l'Italie Italie AND
Bardiani CSF Drapeau de l'Italie Italie BAR
Colombia Drapeau de la Colombie Colombie COL
Neri Sottoli Drapeau de l'Italie Italie NRI

Favoris[modifier | modifier le code]

Sprinteurs[modifier | modifier le code]

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes [14] Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape Ven.9 mai Belfast (GBR)Belfast (GBR) Contre-la-montre par équipes 21,7
2e étape Sam. 10 mai Belfast (GBR)Belfast (GBR) Étape de plaine 218
3e étape Dim. 11 mai Armagh (GBR)Dublin (IRL) Étape de plaine 187
Lun. 12 mai Transfert vers l'Italie
Journée de repos
4e étape Mar. 13 mai GiovinazzoBari Étape de plaine 121
5e étape Mer. 14 mai TarantoViggiano Étape de montage moyenne 200
6e étape Jeu. 15 mai SassanoMontecassino Étape de montage moyenne 247
7e étape Ven. 16 mai FrosinoneFoligno Étape de plaine 214
8e étape Sam. 17 mai FolignoMontecopiolo Étape de montage moyenne 174
9e étape Dim. 18 mai LugoSestola Étape de montage moyenne 174
Lun. 19 mai
Journée de repos
10e étape Mar. 20 mai ModèneSalsomaggiore Terme Étape de plaine 184
11e étape Mer. 21 mai CollecchioSavone Étape de montage moyenne 249
12e étape Jeu. 22 mai BarbarescoBarolo Contre-la-montre 46,4
13e étape Ven. 23 mai FossanoRivarolo Canavese Étape de plaine 158
14e étape Sam. 24 mai AglièOropa Étape de montagne 162
15e étape Dim. 25 mai ValdengoPlan di Montecampione Étape de montagne 217
Lun. 26 mai
Journée de repos
16e étape Mar. 27 mai Ponte di LegnoVal Martello (it) Étape de montagne 139
17e étape Mer. 28 mai SarnonicoVittorio Veneto Étape de plaine 204
18e étape Jeu. 29 mai Belluno – Refuge Panarotta (Valsugana) Étape de montagne 171
19e étape Ven. 30 mai Bassano del GrappaMonte Grappa Contre-la-montre 26,8
20e étape Sam. 31 mai ManiagoMonte Zoncolan Étape de montagne 167
21e étape Dim. 1er juin Gemona del FriuliTrieste Étape de plaine 169

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 ' Jersey pink.svg ' ' en '
2 +
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 ' Jersey red.svg ' '
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 ' Jersey blue.svg ' '
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1 ' Jersey white.svg ' en '
2 +
3
4
5
6
7
8
9
10

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 ' ' en '
2 +
3
4
5
6
7
8
9
10

Classement par équipes aux points[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Points
1 ' ' '
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Autres classements[modifier | modifier le code]

UCI World Tour[modifier | modifier le code]

Ce Tour d'Italie attribue des points pour l'UCI World Tour 2014, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e
Classement général 170 130 100 90 80 70 60 52 44 38 32 26 22 18 14 10 8 6 4 2
Par étape 16 8 4 2 1

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Le classement général, dont le leader porte le maillot rose, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (20, 12 et 8 s à l'arrivée des étapes en ligne et 6, 4 et 2 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape. Ce classement est considéré comme le plus important de la course et le gagnant est le vainqueur du Giro.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot rouge, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 20, 16, 14, 12 et 10 points puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 15e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (8, 6, 4, 3, 2 et 1 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot bleu, consiste en l'addition des points obtenus au sommet de la Cima Coppi (21, 15, 9, 5, 3, 2 et 1 pts) et des ascensions de 1re (15, 9, 5, 3, 2 et 1 pts), 2e (9, 5, 3, 2 et 1 pts), 3e (5, 3, 2 et 1 pts) et 4e (3, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Coppi, les ascensions de 1re, de 2e, de 3e, puis de 4e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés depuis le 1er janvier 1989.

Il existe également deux classements pour les équipes.
Le premier est le Trofeo Fast Team (classement par équipe au temps). Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe, sauf lors du contre-la-montre par équipes, où l'on prend le temps de l'équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.
Le second est le classement Trofeo Super Team (classement par équipe par points). Après chaque étape, l'équipe du premier marque 20 points, l'équipe du deuxième 19 points, et ainsi de suite jusqu'à l'équipe du vingtième qui marque 1 point.

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes
aux temps
Classement par équipes
aux points
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
Classements finals

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Tour d’Italie Pos Position finale au classement général
  Jersey pink.svg   Indique le vainqueur du classement général   Jersey blue.svg   Indique le vainqueur du classement de la montagne
  Jersey red.svg   Indique le vainqueur du classement par points   Jersey white.svg   Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
# Indique la meilleure équipe aux temps NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Coureur exclu pour non-respect du règlement,
suivi du numéro de l'étape où il s'est fait exclure
* Indique un coureur en lice pour le maillot blanc
(coureurs nés après le 1er janvier 1989)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « El Giro 2014 tendrá tres días de descanso », sur biciciclismo.com,‎ 24 septembre 2013
  2. « Le parcours du Giro 2014 », sur velochrono.fr,‎ 7 octobre 2013
  3. « Tour d'Italie - L'Irlande puis les sommets au programme 2014 », sur eurosport.fr,‎ 7 octobre 2013
  4. « Giro 2014 : Du classique sans classiques », sur velochrono.fr,‎ 7 octobre 2013
  5. « Nibali : "La dernière semaine sera la plus dure" », sur cyclismactu.net,‎ 7 octobre 2013
  6. (es) « Nibali se plantea el doblete Giro-Tour: “Nada es imposible” », sur biciciclismo.com,‎ 8 octobre 2013
  7. « Cadel Evans : "C'est un Giro bien plus équilibré" », sur cyclismactu.net,‎ 7 octobre 2013
  8. « R. Uran : "Ça va être difficile de le gagner" », sur cyclismactu.net,‎ 10 octobre 2013
  9. (en) « Roche confident that Riis will find sponsor », sur cyclingnews.com,‎ 8 octobre 2013
  10. « Androni assurée d'être sur le prochain Giro », sur cyclismactu.net,‎ 12 octobre 2013
  11. a et b « Neri Sottoli, ex-Vini Fantini, bienvenue au Giro », sur velochrono.fr,‎ 16 janvier 2014
  12. (en) « Scinto grateful for YellowFluo's Giro d'Italia wildcard invitation », sur cyclingnews.com,‎ 16 janvier 2014
  13. (en) « Giro d'Italia has obligations to support Italian cycling, says Vegni », sur cyclingnews.com,‎ 16 janvier 2014
  14. (it) « Percorso », sur gazzetta.it
  15. Les 5 premiers de chaque sprint intermédiaire reçoivent 5, 4, 3, 2 et 1 point(s), hormis lors de la première étape où le barème est le même que le classement par points (les 6 premiers marquent 8, 6, 4, 3, 2 et 1 point(s)).
  16. Il s'agit en fait d'une forme de classement combiné. En effet, les points sont attribués selon le barème suivant :
    • arrivées des étapes : 6, 5, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers ;
    • sprints intermédiaires : 5, 4, 3, 2 et 1 aux cinq premiers ;
    • Cima Coppi et ascensions de 1re catégorie : 4, 3, 2 et 1 aux quatre premiers ;
    • ascensions de 2e catégorie : 3, 2 et 1 aux trois premiers ;
    • ascensions de 3e catégorie : 2 et 1 aux deux premiers ;
    • ascensions de 4e catégorie : 1 au premier.
  17. Azzurri d'Italia : le classement attribue 4, 2 et 1 point(s) aux trois premiers de chaque étape.
  18. Fuga Pinarello : 1 point pour chaque kilomètre d'échappée.
  19. L'équipe vainqueur de ce classement est celle qui obtient le moins de points. Le barème est le suivant :
    • Un avertissement coûte 0,5 point (accrochage à une voiture, coureur qui reste trop longtemps dans l'aspiration d'une voiture)
    • Une amende coûte 1 point tous les 10 francs Suisses
    • Une pénalité de temps coûte 2 points par seconde
    • Un déclassement coûte 100 points
    • Une disqualification coûte 1 000 points
    • Un contrôle positif coûte 2 000 points.
  20. Prix attribué au coureur ayant franchi en premier le col le plus haut du Tour d'Italie

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :