Tour d'Espagne 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour d'Espagne 2008
{{#if:
Tour d'Espagne 2008
Carte de la course
Généralités
Édition 63e
Date 30 août - 21 septembre 2008
Étapes 21
Distance 3 133,8 km
Pays visité(s) Drapeau de l'Espagne Espagne
Lieu de départ Grenade
Lieu d’arrivée Madrid
Partants 171
Arrivants 131
Résultats
Vainqueur Drapeau : Espagne Alberto Contador
38,848 km/h de moyenne
Meilleur grimpeur Drapeau : France David Moncoutié
Classement par points Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet
Vainqueur du combiné Drapeau : Espagne Alberto Contador
Meilleure équipe Drapeau : Espagne Caisse d'Épargne
Chronologie
Précédent Tour d'Espagne 2007 Tour d'Espagne 2009 Suivant

La 63e édition du Tour d'Espagne s'est élancée de Grenade, en Andalousie, le 30 août 2008 pour se terminer trois semaines plus tard à Madrid. Le parcours de 3 173 kilomètres comptait 21 étapes, dont trois contre-la-montre. L'Espagnol Alberto Contador a remporté l'épreuve, ajoutant un troisième grand tour à son palmarès. Le Belge Greg Van Avermaet s'est imposé au classement par points et le Français David Moncoutié au classement de la montagne.

Équipes invitées et principaux coureurs[modifier | modifier le code]

Seules 16 des 18 équipes ProTour sont présentes sur ce Tour d'Espagne. L'équipe Team Columbia a retiré sa candidature dès le mois d'avril, préférant se concentrer sur le Tour de Grande-Bretagne, le Tour d'Irlande et le Tour du Missouri en raison de ses intérêts commerciaux[1]. L'équipe Scott-American Beef (ex-Saunier Duval-Scott) a été exclue par les organisateurs en raison du contrôle antidopage positif à l'EPO dont a fait l'objet son leader italien Riccardo Riccò durant le Tour de France[2].

Trois équipes continentales professionnelles ont été conviées : Andalucia-Cajasur, Xacobeo Galicia et Tinkoff Credit Systems. Les deux premières étaient déjà présentes lors de l'édition précédente. Pour Tinkoff, il s'agit de la première Vuelta, après deux participations consécutives au Tour d'Italie.

L'organisation n'a pas profité de l'absence de Scott-American Beef et Team Columbia pour inviter une ou plusieurs équipes supplémentaires. Cette Vuelta 2008 met ainsi aux prises 19 équipes pour 171 coureurs, contre 21 équipes pour 189 en 2007.

Des trois coureurs montés sur le podium de l'édition 2007, seul Carlos Sastre est présent cette année. Le vainqueur sortant Denis Menchov a annoncé dès le mois de février son intention de participer au Tour d'Italie et au Tour de France et de ne pas défendre son titre[3]. Samuel Sánchez, troisième en 2007 et récent champion olympique, n'est pas non plus au départ.

Étant lauréat du Tour 2008, Sastre apparaît comme l'un des principaux favoris, tout comme Alberto Contador, vainqueur du Giro 2008 et qui tente de remporter son troisième grand tour. Il a à ses côtés dans l'équipe Astana deux coureurs ayant connu le podium du Tour de France, Levi Leipheimer et Andreas Klöden.

Alejandro Valverde et Joaquim Rodríguez de Caisse d'Épargne, Damiano Cunego, Ezequiel Mosquera, cinquième de l'édition précédente, Yaroslav Popovych, leader de l'équipe Silence-Lotto en l'absence de Cadel Evans, et Igor Antón, Mikel Astarloza, tous deux chez Euskaltel-Euskadi figurent parmi les coureurs pouvant jouer le classement général. Le jeune espoir Robert Gesink (22 ans) dispute son premier grand tour.

Plusieurs sprinteurs sont présents au départ : Daniele Bennati, vainqueur du classement par points en 2007, Óscar Freire, Tom Boonen, Danilo Napolitano, Koldo Fernández, Greg Van Avermaet, et Erik Zabel.

Les spécialistes des classiques Paolo Bettini, et les deux Gerolsteiner, Davide Rebellin et Stefan Schumacher participent également à cette Vuelta.

Règlement[modifier | modifier le code]

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

La première semaine de course voit six coureurs différents occuper la première place du classement général. L'Italien Filippo Pozzato est le premier porteur du maillot or, grâce à la victoire de sa formation Liquigas dans le contre-la-montre par équipes de Grenade. Alejandro Valverde, victorieux le lendemain, lui succède pour une journée. Les deux étapes suivantes voient les succès des sprinters Tom Boonen et Daniele Bennati, celui-ci prenant la tête de la course. Le premier contre-la-montre individuel de cette Vuelta est remporté par l'Américain Levi Leipheimer (Astana), qui devient à son tour leader. Parmi les coureurs jouant le classement général, Alberto Contador et Alejandro Valverde sont à moins d'une minute tandis que Robert Gesink, Igor Antón et Yaroslav Popovych perdent plus de deux minutes. Le Français Sylvain Chavanel (Cofidis), deuxième de l'étape, détrône Leipheimer le lendemain à la faveur des bonifications.

Classement final[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1. Drapeau : Espagne Alberto Contador Astana en 80 h 40 min 08 s
2. Drapeau : États-Unis Levi Leipheimer Astana + 46 s
3. Drapeau : Espagne Carlos Sastre Team CSC 4 min 12 s
4. Drapeau : Espagne Ezequiel Mosquera Xacobeo Galicia 5 min 19 s
5. Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Caisse d'Épargne 6 min 00 s
6. Drapeau : Espagne Joaquim Rodríguez Caisse d'Épargne 6 min 50 s
7. Drapeau : Pays-Bas Robert Gesink Rabobank 6 min 55 s
8. Drapeau : France David Moncoutié Cofidis 10 min 10 s
9. Drapeau : Espagne Egoi Martínez Euskaltel-Euskadi 10 min 57 s
10. Drapeau : Italie Marzio Bruseghin Lampre 11 min 56 s

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape 30 août Grenade - Grenade 7 (CLM/E) Drapeau : Italie Liquigas Drapeau : Italie Filippo Pozzato
2e étape 31 août Grenade - Jaén 167 Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Drapeau : Espagne Alejandro Valverde
3e étape 1er septembre Jaén - Cordoue 165 Drapeau : Belgique Tom Boonen Drapeau : Italie Daniele Bennati
4e étape 2 septembre Cordoue - Puertollano 153 Drapeau : Italie Daniele Bennati Drapeau : Italie Daniele Bennati
5e étape 3 septembre Ciudad Real - Ciudad Real 40 (CLM) Drapeau : États-Unis Levi Leipheimer Drapeau : États-Unis Levi Leipheimer
6e étape 4 septembre Ciudad Real - Tolède 162 Drapeau : Italie Paolo Bettini Drapeau : France Sylvain Chavanel
7e étape 6 septembre Barbastro - Andorre Étape de montagne 224 Drapeau : Italie Alessandro Ballan Drapeau : Italie Alessandro Ballan
8e étape 7 septembre Andorre - Pla-de-Beret Étape de montagne 160 Drapeau : France David Moncoutié Drapeau : États-Unis Levi Leipheimer
9e étape 8 septembre Viella - Sabiñánigo Étape de montagne 198 Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet Drapeau : Espagne Egoi Martínez
10e étape 9 septembre Sabiñánigo - Saragosse 173 Drapeau : France Sébastien Hinault Drapeau : Espagne Egoi Martínez
11e étape 10 septembre Calahorra - Burgos 178 Drapeau : Espagne Óscar Freire Drapeau : Espagne Egoi Martínez
12e étape 11 septembre Burgos - Suances 180 Drapeau : Italie Paolo Bettini Drapeau : Espagne Egoi Martínez
13e étape 13 septembre San Vicente de la Barquera - Alto de l'Angliru Étape de montagne 199 Drapeau : Espagne Alberto Contador Drapeau : Espagne Alberto Contador
14e étape 14 septembre Oviedo - Fuentes de Invierno Étape de montagne 158 Drapeau : Espagne Alberto Contador Drapeau : Espagne Alberto Contador
15e étape 15 septembre Cudillero - Ponferrada Étape de montagne 198 Drapeau : Espagne David García Dapena Drapeau : Espagne Alberto Contador
16e étape 16 septembre Ponferrada - Zamora 185 Drapeau : Belgique Tom Boonen Drapeau : Espagne Alberto Contador
17e étape 17 septembre Zamora - Valladolid 160 Drapeau : Belgique Wouter Weylandt Drapeau : Espagne Alberto Contador
18e étape 18 septembre Valladolid - Las Rozas de Madrid 179 Drapeau : Espagne Imanol Erviti Drapeau : Espagne Alberto Contador
19e étape 19 septembre Las Rozas de Madrid - Ségovie 161 Drapeau : Espagne David Arroyo Drapeau : Espagne Alberto Contador
20e étape 20 septembre La Granja - Navacerrada Étape de montagne 16 (CLM) Drapeau : États-Unis Levi Leipheimer Drapeau : Espagne Alberto Contador
21e étape 21 septembre San Sebastián de los Reyes - Madrid 110 Drapeau : Danemark Matti Breschel Drapeau : Espagne Alberto Contador

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet 158 pts
2e Drapeau : Espagne Alberto Contador 137 pts
3e Drapeau : Espagne Alejandro Valverde 129 pts
Grand Prix de la Montagne Drapeau : France David Moncoutié 149 pts
2e Drapeau : France Christophe Kern 106 pts
3e Drapeau : Espagne Alberto Contador 99 pts
Combiné [4] Drapeau : Espagne Alberto Contador 6p.
Meilleure Equipe Drapeau : Espagne Caisse d'Épargne

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Les cyclistes présents dans le tableau ci-dessous correspondent aux leaders des classements annexes. Ils peuvent ne pas correspondre avec le porteur du maillot.

Étape
(Vainqueur)
Classement général
Classement par point
Classement de la montagne
Classement du combiné
Cclassement par équipes
1re étape
(Liquigas)
Filippo Pozzato non-décerné non-décerné non-décerné Liquigas
2e étape
(Alejandro Valverde)
Alejandro Valverde Alejandro Valverde Jesús Rosendo Egoi Martínez Caisse d'Épargne
3e étape
(Tom Boonen)
Daniele Bennati
4e étape
(Daniele Bennati)
Daniele Bennati Paolo Bettini Quick Step
5e étape
(Levi Leipheimer)
Levi Leipheimer Egoi Martínez Astana
6e étape
(Paolo Bettini)
Sylvain Chavanel Paolo Bettini
7e étape
(Alessandro Ballan)
Alessandro Ballan Alessandro Ballan Alessandro Ballan
8e étape
(David Moncoutié)
Levi Leipheimer Alejandro Valverde Alberto Contador
9e étape
(Greg Van Avermaet)
Egoi Martínez David Moncoutié Caisse d'Épargne
10e étape
(Sébastien Hinault)
Greg Van Avermaet
11e étape
(Óscar Freire)
12e étape
(Paolo Bettini)
Astana
13e étape
(Alberto Contador)
Alberto Contador Caisse d'Épargne
14e étape
(Alberto Contador)
Alberto Contador
15e étape
(David García)
16e étape
(Tom Boonen)
17e étape
(Wouter Weylandt)
Greg Van Avermaet
18e étape
(Imanol Erviti)
19e étape
(David Arroyo)
20e étape
(Levi Leipheimer)
21e étape
(Matti Breschel)

Dopage et lutte anti-dopage[modifier | modifier le code]

En octobre 2012, l’UCI annonce qu'une procédure disciplinaire à l’encontre du coureur espagnol Carlos Barredo est ouverte suite à des anomalies dans son passeport biologique[5]. Il est finalement suspendu deux ans et est disqualifié des courses auxquelles il a participé entre le 26 octobre 2007 et le 24 septembre 2011[6],[7].

Liste des partants[modifier | modifier le code]

CSC-Saxo Bank  
AG2R La Mondiale 
Andalucia-Cajasur 
Astana
Bouygues Telecom 
Caisse d'Épargne 
Cofidis 
Crédit agricole 
Euskaltel-Euskadi 
La Française des Jeux 
Gerolsteiner 
Xacobeo Galicia 
Lampre 
Liquigas 
Quick Step 
Rabobank 
Silence-Lotto 
Team Milram 
Tinkoff Credit Systems 

NP : Non-Partant ; A : abandon en cours d'étape ; HD : hors délai ; EX : exclu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « High Road confirms Vuelta non-participation », sur cyclingnews.com,‎ 27 avril 2008 (consulté le 30 août 2008)
  2. « Scott-American Beef excluded from Vuelta », sur cyclingnews.com,‎ 7 août 2008 (consulté le 30 août 2008)
  3. (en) « Menchov won't defend Vuelta title », sur cyclingnews.com,‎ 20 février 2008 (consulté le 24 août 2008)
  4. Le classement du combiné se calcule en additionnant les places au classement général, par points et du meilleur grimpeur. Le coureur obtenant le plus petit total remporte ce classement
  5. « Le passeport biologique rattrape Barredo », sur velochrono.fr,‎ 18 octobre 2012
  6. (en) « Menchov case an example of the UCI's "new way of communicating" on doping violations », sur cyclingnews.com,‎ 13 juillet 2014 (consulté le 15 juillet 2014)
  7. (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch (consulté le 15 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :